Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Christ, l'Axe du Monde

Sur cette icône copte montrant le baptême du Christ, Jean-Baptiste passe son bras autour des épaules du Christ comme s'il voulait le présenter au monde. Le prophète du désert est réellement celui qui aplanit le chemin, qui prépare la venue de Dieu et s'efface devant lui. Sur cette représentation, le Baptiste tient une croix, ce qui est bien sûr complètement anachronique mais symbolise le fait qu'il reconnaît Jésus comme le Messie et annonce déjà ce qui va se passer (Passion, Résurrection).

Trois anges sont de l'autre côté de la rive comme si on avait d'un côté le monde terrestre avec Jean le Baptiste le plus grand parmi les hommes et de l'autre, le monde céleste avec les anges. Le Christ dans le Jourdain, parce qu'il est parfaitement Homme et parfaitement Dieu, fait le lien entre les deux mondes.

Dans le fleuve, des poissons viennent à lui, comme irrésistiblement attirés. Symboliquement, ces poissons, c'est chaque chrétien aimanté par la présence du Christ. Baignant à jamais dans les eaux de leur baptême, ils se tournent vers Dieu fait homme à jamais présent parmi eux.

Ils sont, comme le disait Catherine de Sienne, « en Dieu, et Dieu est en eux, comme les poissons qui sont dans la mer et sont eux-mêmes pénétrés par l'eau tout en baignant en elle. »

Dieu nous donne le baptême afin qu'un jour nous soyons pleinement conscient de notre vie en Lui, véritable condition à un bonheur durable « Imite le poisson. Il doit être pour toi une merveille ! La tempête fait rage, les vents violents soufflent, mais le poisson nage, il ne coule pas car il a l'habitude de nager ! Pour toi, la mer, c'est le monde ; elle a des courants divers, de grosses vagues, des tempêtes furieuses. Sois, toi aussi un poisson ! Que la vague du monde ne t'engloutissent pas ! (Saint Ambroise)

Des sommets d'un ciel éternel d'or, plonge l'Esprit Saint entouré d'un halo azuré, couleur de la sérénité divine qui emplit tout l'Univers, dans de nombreuses églises, la face interne des dômes et des voûtes est peinte en bleu et parsemée d’étoiles pour rappeler le ciel : une église étant un cosmos en miniature, un “ paysage pétrifié ”1

Le bleu peut aussi évoquer la maternité divine comme le témoigne le manteau de la Vierge pareil au ciel infini.

Le bleu du Saint Esprit fait également pendant au bleu du Jourdain, les eaux calmes et sereines d'En-Haut face aux eaux agitées d'En-Bas. On retrouve ici verticalement, cette idée du monde Céleste face au monde terrestre, les deux unit par le Christ à moitié immergé, droit et fort comme l'Axe du Monde.

1. Jean Hani, Le Symbolisme du Temple chrétien, Paris, La Colombe, 1962

Tag(s) : #Sacrements, #Théologie et spiritualité, #Eglise Intérieure

Partager cet article

Repost 0