Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Eglise Catholique et la conversion - G.K.Chesterton : une vision puissante du Catholicisme

G.K.Chesterton fut l'un des plus puissants esprits de son époque. Dans ce petit livre, il raconte son parcours spirituel, d'une manière très sincère, avec la force et l'humour qui le caractérise. Issu d'une famille de « libres penseurs » dans l'Angleterre bien pensante du tournant du siècle, Chesterton va manifester un certain agnosticisme durant la première moitié de sa vie, allant jusqu'à expérimenter un temps le spiritisme en vogue à l'époque.

Dans les milieux intellectuels qu'il fréquente, marqués par le protestantisme et la maçonnerie, on se moque de l'Eglise Catholique sur laquelle on plaque tous les préjugés et les clichés possibles. On est amusé, en lisant Chesterton, de voir que les calomnies qu'on sert à l'époque sont les mêmes que celles que l'on sert aujourd'hui. S'interrogeant sur ce rejet épidermique de l'Eglise Catholique et interrogeant ses amis, il se rend que compte que : Ils doivent penser que la religion catholique est si folle, si haïssable qu'y faire seulement allusion leur semble un crime inexpiable, ou bien qu'elle contient au contraire en elle quelque chose de si extraordinaire que sa seule présence suffirait à convertir qui que ce soit. Pour leur rendre justice, je pense que c'est la seconde hypothèse qui est vraie.

En voulant approfondir les attaques contre l'Eglise, afin d'y prendre éventuellement part lui-même, Chesterton se rend compte qu'elles ne sont, pour la plupart, jamais fondées et relèvent toujours d'une mauvaise foi crasse, d'une propagande idéologique.

Au lieu de quoi, Chesterton découvre en elle, non une institution fossilisée mais au contraire une vieille religion qui est pourtant sans cesse nouvelle : qui nous expliquera pourquoi (la religion catholique) est aussi nouvelle pour le dernier en date des convertis qu'elle le fut jadis pour le premier des bergers ? C'est comme si un centenaire participait aux jeux olympiques avec les jeunes athlètes de la Grèce ; ce qui eût sûrement fourni alors la matière d'une légende grecque. Une religion vieille de deux mille ans qui rivalise avec les nouvelles religions du jour exhale un parfum de légende analogue.

Malgré lui dans un premier temps, Chesterton entame un long cheminement spirituel et se rapproche de l'Eglise Catholique à laquelle il se convertira en 1922 en se rendant compte qu'entrer dans l'Eglise, loin de rétrécir son point de vue, le fait au contraire s'élargir à l'ensemble des mondes créés et à tous les courants de pensée puisque toutes les philosophies occidentales (même l'athéisme) sont issues d'une manière ou d'une autre du Catholicisme. Il dira : La difficulté que j'ai à exprimer pourquoi je suis catholique, tient essentiellement à ce qu'il y a mille raisons à cela qui toutes se résolvent en une seule, qui est que le Catholicisme est la vérité.

G.K.Chesterton, L'Eglise Catholique et la conversion, Editions de l'Homme Nouveau, 2010

Tag(s) : #Coin lecture, #G.K.Chesterton, #Eglise de Vie, #Apologétique

Partager cet article

Repost 0