Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C.S.Lewis et la Loi Naturelle (4/12) : qui a écrit la Loi Naturelle ?

Si une Loi Universelle existe, il faut bien sûr qu'elle ait un auteur. Or, dit Lewis, la seule chose que nous pouvons connaître pleinement, c'est l'Homme. En effet, c'est le seul élément de l'Univers que nous pouvons étudier de l'extérieur et de l'intérieur. Si donc, il existe un Dieu désirant se faire connaître, où se placerait-il sinon dans notre moi le plus intime, d'où parlerait-il au quotidien sinon de l'intérieur : « S'il existait hors de l'univers une puissance régissant tout, elle ne pourrait se révéler à nous comme étant l'un des faits au sein de l'univers, pas plus que l'architecte d'une maison ne saurait être un mur, un escalier ou le foyer de cette maison qu'il aurait construite. La seule façon dont nous pourrions espérer qu'elle se manifeste serait donc dans notre être intérieur, une influence ou un ordre nous incitant à adopter une certaine conduite. » 1

Ce raisonnement permet de rebondir sur deux passages bibliques :

Le Seigneur dit : « Sors (de la caverne) et tiens-toi sur la montagne, devant le Seigneur ; voici, le Seigneur va passer. » Il y eut devant le Seigneur un vent fort et puissant qui érodait les montagnes et fracassait les rochers ; le Seigneur n’était pas dans le vent. Après le vent, il y eut un tremblement de terre ; le Seigneur n’était pas dans le tremblement de terre. Après le tremblement de terre, il y eut un feu ; le Seigneur n’était pas dans le feu. Et après le feu une voix de fin silence. Alors, en l’entendant, Elie se voila le visage avec son manteau ; il sortit et se tint à l’entrée de la caverne. Une voix s’adressa à lui : « Pourquoi es-tu ici, Elie ? » (1 Rois 19 ; 11 – 13)

Dieu demande à Elie de sortir de la caverne, de ne pas rester cloîtrer en lui-même, de s'ouvrir au monde, à l'autre mais aussi à lui-même. Car Dieu ne se trouve pas forcément dans les grandes théophanies prophétiques mais dans une voix de fin silence, dans un faible murmure en soi. Cette voix de fin silence, ne serait-elle pas la conscience invitant à faire Alliance avec soi-même, avec les autres, avec Dieu ? Comment conclure cette triple alliance relationnelle ? Comment la pérenniser ? Cette alliance à la voix intérieure de la Loi Naturelle n'invite-t-elle pas à se poser la question essentielle du sens ultime de l'existence que Dieu pose comme en miroir au prophète mais qui résonne en chacun de nous : Pourquoi es-tu ici Elie ?

Un deuxième passage peut-être invoqué. Il s'agit de l'Exode, lorsque Moïse redescend avec les dix paroles. Une lecture attentive montre que la manifestation divine (théophanie) commence en Exode 19 ; 16 et se termine en Exode 20 ; 18. Comme si la théophanie n'était autre que les Tables de la Loi elles-mêmes et non les phénomènes météorologiques qui entourent la Révélation. On rejoint ici l'idée de Lewis : la plus grande et la plus belle manifestation de la présence de Dieu est la Loi Naturelle elle-même qui pousse à actualiser le Bien Universel et objectif.

1ibidem p 40

Tag(s) : #Théologie et spiritualité, #C.S.Lewis, #Tradition, #Morale, #Ethique

Partager cet article

Repost 0