Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’art de boire catholique - Gregory

En février, un nommé Grégory signait, sur l'excellent site "Les Hommes Adorateurs", ce petit billet tout à fait plaisant et indispensable en cette période de fête (Pour voir l'original, c'est ICI). Il rappelle que notre religion fut toujours une religion de joie réelle faisant l'apologie de la convivialité, de l'amitié et du bon vivre.

L’art de boire catholique - Gregory

Pour fêter dignement le Jour du Seigneur, si la messe est indispensable, faire de ce jour un jour de joie est également fondamental !

Savez-vous que G.K. Chesterton rappelait que :

Dans le catholicisme, la pinte, la pipe et la croix peuvent faire bon ménage.

En cela, il s’inscrit dans une longue tradition catholique qui met en valeur les mets que Dieu nous permet de déguster. Par exemple, Saint Arnould, patron des brasseurs, disait :

Issue de la sueur de l’homme et de l’amour de Dieu, la bière est venue dans le monde.

Pourtant dans notre société de culpabilisation (hélas, souvent à mauvais escient), fumer, boire… tue ! Le catholicisme à nouveau prend tout le monde à contre pied, en distinguant, donc en usant de la raison, et en rendant grâce. Pour illustrer notre propos, voici une autre citation de Chesterton :

Nous devons remercier Dieu pour la bière et le vin en n’en buvant pas excessivement.

L’ordre qui aide à distinguer doit toujours être tendu comme une flèche vers Dieu ! Donc lorsque je bois, je remercie Dieu, je lui rend grâce,

  1. par mes paroles audibles et silencieuses de remerciement

  2. par l’action de ma volonté qui me permet d’exercer librement la vertu de la tempérance. D’ailleurs, si vous sentez que votre volonté commence à faiblir, en disant des choses que vous ne vouliez pas dire, en perdant une saine retenue, et ne sachant pas refuser un autre verre : Arrêtez tout !

  3. par l’amitié, en buvant en bonne compagnie, avec des frères, j’oserai dire des frères d’arme qui combattent le même combat, celui de la sainteté. L’élément à rechercher est donc toujours celui de la convivialité.

  4. Pour résumer, l’art de boire catholique existe bien, il conduit à partager de bons moments, de bons amusements, parfois des chaudes larmes, mais toujours dans la vraie joie et en étant plein de gratitude pour la générosité de Dieu qui nous donne tant de choses merveilleuses, comme par exemple la bonne bière et le vin !

Je laisse à Lorenzo Scupoli le soin de finir cet article, grâce à ce passage de son ouvrage « le combat spirituel » :

Lorsque vous mangez ou que vous buvez, considérez que c’est Dieu qui donne la saveur à la nourriture, et ne prenant votre plaisir qu’en lui seul, dites-vous à vous-même :

Réjouis-toi, mon âme, à la pensée qu’il n’y a point en-dehors de Dieu de contentement véritable, mais que, d’un autre côté, tu peux en toutes choses te réjouir uniquement en lui.

Tag(s) : #Eglise de Vie, #Lifestyle - Société & Ecologie, #société, #Auteurs invités

Partager cet article

Repost 0