Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des anges et de l'action des démons - P. Jean-Michel Garrigues

"Les anges ont été créés bons par Dieu, non seulement en nature, mais aussi en grâce. Bien plus parfaits que nous, connaissant toutes les perfections naturellement connaissables de Dieu, ils restaient néanmoins dans la foi par rapport au mystère de l’être et de la vie trinitaire de Dieu en raison de la distance infinie entre le créé et l’Incréé, infranchissable à la créature. Cette foi appelait de leur part une adhésion libre et aimante. Leur grâce adoptive donnée par Dieu dès leur création devait s’épanouir en gloire par cet acquiescement dans un unique acte libre. Or ce consentement à l’amour, certains l’ont refusé par orgueil en parfaite connaissance de cause et sont devenus irrévocablement des démons dans leur volonté perverse. Ils préfèrent les souffrances de l’enfer à l’acte d’humilité aimante qui, en les libérant de leur ego, volatiliserait celui-ci. Ils ont retourné les pouvoirs de leur nature, que Dieu leur laisse car « les dons de Dieu sont sans repentance » (Rm 11, 29), contre le dessein bienveillant de Dieu.

Pourquoi ? Parce que Dieu veut dans son dessein que « l’aîné (l’ange) serve le cadet (l’homme) » (Gn 25, 23), « pour qu’aucune chair ne se glorifie devant Lui » (1 Co 1, 29), et qu’en conséquence il a donné aux anges dans son dessein créateur la grâce à la mesure de leurs degrés respectifs de perfection naturelle, mais il a destiné aux hommes des grâces qui ne sont pas à la mesure de leur capacité naturelle, comme l’affirme saint Thomas d’Aquin. L’homme a été ainsi créé en grâce comme destiné à pouvoir égaler voire surpasser les anges en charité et donc en gloire, au point que saint Paul dit que « nous jugerons les anges » (1 Co 6, 3) et que Marie est honorée du titre de « Reine des anges ». Ce dessein divin, en suscitant la jalousie de Lucifer et son refus de le servir a été la pierre d’achoppement qui a manifesté son orgueil démoniaque : « C’est par la jalousie du démon que la mort est entrée dans le monde » (Sg 2, 24 ; Jb 1-2) et Lucifer – nom qui signifiait : porteur de lumière – est devenu Satan « homicide dès l’origine » (Jn 8, 44 ; Gn 3).

Au baptême, l’Eglise nous demande : « Renoncez-vous à Satan, qui est l’auteur du péché ? » C’est un ange qui est le « père du mensonge » (Jn 8, 44), « pécheur dès l’origine » (1 Jn 3, 8). L’homme a péché dès le commencement de l’humanité, mais il l’a fait « trompé par le diable » (2 Co 11, 3) qui est l’auteur du péché. Le diable ne peut pas pénétrer dans l’âme humaine, car Dieu seul « sonde les reins et les cœurs » (Ps 62, 13 ; Ap 2, 23), mais il a un pouvoir angélique sur les corps (Jb 2, 5-6). A travers l’imagination et la mémoire blessée de celui-ci, il l’illusionne et le tente en sollicitant son acte libre, sans pouvoir néanmoins agir directement sur sa volonté, comme le fait en revanche la grâce. Dieu permet cette épreuve pour que se renforce notre attachement à Lui." P. Jean-Michel Garrigues

Tag(s) : #Diable & démons, #Anges - Vertus & Esprit Chevaleresque

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :