Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Sous un titre paradoxal, et comme une réponse provocante aux esprits trop prompts à n'y voir que des contraires irréconciliables, cet ouvrage présente le travail d'un spécialiste de la question, immergé dans le milieu soufi par ses recherches et par son insertion géographique, et préoccupé de mettre en évidence les liens qu'il constate. Certes, on ne fera pas que les grands dogmes du christianisme soient admis par une religion qui lui est largement postérieure et qui en récuse la vision trinitaire. Mais qui a jamais songé, sinon les fanatiques, à abolir la diversité ? Ne pourrait-on augurer une perspective de dialogue au niveau le plus spirituel, en oeuvrant pour une paix fondée sur la connaissance réciproque des différences ? Interrogeant pour la première fois les relations qu'entretiennent soufisme, mystique musulmane et christianisme, Alberto Ambrosio ne perd jamais de vue le parallèle entre ces deux spiritualités monothéistes dont l'une, l'orientale, a vu pousser à l'extrême sa ritualisation" (4e de couverture)

Ce livre se compose de plusieurs articles fort intéressants faisant la part belle à la conception mystique de l'amour dans le soufisme.  Il ne cherche pas à nier la différence entre les deux religions puisqu'on perçoit très bien que l'Islam cherche l'extinction de l'ego en Dieu, tandis que le christianisme cherche l'union sans confusion à un Dieu perçu beaucoup plus proche et personnel que dans l'Islam.  Dans le christianisme, l'on s'achemine réellement vers un mariage mystique au sens fort du terme où le croyant s'ouvre de plus en plus à l'amour divin qui le fait advenir à lui-même.

L'on retiendra particulièrement la comparaison fructueuse entre Sainte Thérèse d'Avilla et la mystique musulmane Rabia al Adawiyya.

Alberto Amrosio,  Soufisme et christianisme : Entre histoire et mystique, Cerf, 2013

 

 

Tag(s) : #Coin lecture, #Saints, #Mystique, #Soufisme, #Dialogue Interreligieux, #Islam

Partager cet article

Repost 0