Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une nouvelle opinion parue dans ALETEIA

À quoi sert-il d’étudier les premières communautés chrétiennes ? N’est-ce pas, faire preuve de passéisme en cherchant dans les premières communautés, une sorte d’âge d’or du christianisme ? Cette idée de l’âge d’or chrétien n’est-elle pas celle qui motiva la Réforme et qui se retrouve encore parfois dans certains milieux néo-évangélistes ou néo-gnostiques spirituellement toxiques ?

Outre l’intérêt purement historique et la richesse spirituelle que contient les premiers écrits chrétiens, l’étude des premières communautés montre l’actualité du christianisme. En effet, lorsqu’on voit les difficultés auxquelles sont confrontés les premiers chrétiens, les choses auxquelles ils s’opposent et pour lesquelles ils sont parfois persécutés, leur manière de témoigner de la Bonne Nouvelle dans un monde qui leur est souvent franchement hostile, l’on ne peut que dire à la suite de l’Ecclésiaste : « Ce qui a été, c’est ce qui sera, et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera, il n’y a rien de nouveau sous le soleil ». (Qo 1 ; 9). L’étude des débuts du christianisme pourrait donc éclairer notre vie présente de Chrétiens. (VOIR ICI POUR LA SUITE...)

Tag(s) : #Eglise de Vie, #Empire Romain, #antiquité, #Modernité, #Nihilisme, #Nouvel Ordre Mondial, #Résistance, #Esprit Chevaleresque

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :