Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le relativisme moral actuel (qui est forcément une passade car nulle société ne pourrait longtemps y survivre), nous place parfois face à des curiosités.  Ainsi, ce jour où j'ai assisté à une conférence sur l'Amérique pré-colombienne.  Elle portait principalement sur le sacrifice humain pratiqué par les Aztèques. A ma grande surprise, sans sourciller et sans provoquer de grandes réactions dans le public, l'orateur conclut en disant «les sacrifices aztèques ne sont pas barbares puisqu'ils se justifient par une culture, une croyance et une religion structurée. Par ailleurs, si nous les connaissons, c'est de la faute (sic) des conquistadors chrétiens qui se devaient de justifier leurs exactions sur le peuple autochtone en décrivant leur culte. »

Le roman de Gary Jennings, admirablement documenté ne cache rien des abominations sacrificielles ou sexuelles de la société aztèque (que certains comme Chesterton n'hésite pas à juste titre de qualifier de sataniques).  Avec un talent de narrateur hors pair, l'auteur nous fait suivre un personnage qui va s'élever peu à peu dans les strates de cette société singulière... Ce roman est réellement édifiant, tant du point de vue littéraire qu'épique, tant du point de vue historique qu'anthropologique... et pour ceux qui le perçoivent du point de vue de l'histoire spirituelle d'une humanité qui fait parfois alliance avec les pires forces de l'Univers.

" Azteca raconte la légende colorée et puissante d'une civilisation qui s'épanouit pendant de longs siècles dans un isolement splendide. Ce monde éclatant, et pourtant condamné, c'est un homme, Mixtli, dit Nuage Sombre, qui le décrit, dans un récit bouleversant, mouvementé, riche de la beauté et de la violence qui caractérisaient le Mexique ancien.Ce grand roman historique plein de sang, d'amour et de sexe est aussi l'aventure et le destin exceptionnel d'un homme qui assiste à la disparition d'un monde fabuleux, traversé de secrets et de terreurs, et que parcourent des personnages inoubliables." 4e de couverture

GARY JENNINGS, AZTECA, LIVRE DE POCHE, 1991

Tag(s) : #Histoire, #Amérique, #Temps Modernes, #Diable & démons, #Art et Culture, #Coin lecture, #Roman

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :