Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’auteur se livre à une analyse approfondie de la série Star Wars.  Délaissant l’univers élargi, il se concentre sur les six films.  Toute œuvre d’envergure dépasse son créateur et c’est certainement le cas de Star Wars qui a acquis, au fil des années, le statut de mythologie moderne.

Au départ, Georges Lucas était fort intéressé par les philosophies orientales et il est vrai que les premiers films (de 4 à 6) ont un petit quelque chose du récit de samouraï.  Au final, la saga ne tient plus trop du bouddhisme ou du taoïsme mais plutôt de quelque chose d’universel.  Et l’auteur de reprendre ici les grands thèmes traités de la sérié et de les examiner à la lueur de la philosophie classique (et on regrette le manque d'appel à la théologie) via les questions posées par les films : de la politique à la question de l’humanité, de la société multiculturelle au sens moral (ou non) de la guerre… On est réellement surpris par la profondeur de réflexion à laquelle la saga peut servir de support.

A noter particulièrement que cet Empire maléfique se caractérise par une uniformisation agressive et un athéisme affirmé qui n’est, symboliquement, pas si éloigné que cela d’une certaine mondialisation marchande laïciste opposé à la République dirigée par un ordre militaire et religieux ouvert sur la diversité… A méditer

" Aimer Star Wars, est-ce aussi se montrer philosophe ? La saga de George Lucas a tout du mythe contemporain. Les répliques les plus célèbres émaillent le langage courant et les personnages eux-mêmes sont devenus des figures emblématiques sur toute la planète.
Loin de la simple épopée pour adolescents, Star Wars se révèle sans doute plus philosophique qu'on pourrait le croire. La question du bien et du mal, mais aussi celles de la religion, de la politique, de la technique, de l'identité ou de la liberté, y sont abordées.
Animé d'une verve caustique et décalée, et avec le concours des grands philosophes, Gilles Vervisch débusque les thèmes que recèle ce mythe fondateur de la pop culture.
De Dark Vador à Platon, d'Obi-Wan Kenobi à Jocho Yamamoto, de Palpatine à Machiavel, il n'y a qu'un pas, et l'on peut s'initier à la philosophie en regardant Star Wars. C'est ce que démontre avec brio Gilles Vervisch." 4e de couverture

Gilles Vervisch, Star wars, la saga décryptée, Le Passeur, 2016

Tag(s) : #science-fiction, #Coin lecture, #Théologie et spiritualité, #Philosophie, #Politique et Géopolitique, #Esprit Chevaleresque, #Saga épique, #Pop culture

Partager cet article

Repost 0