Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Le siècle des lumières » chercha à faire correspondre l'homme à ce schéma. Coupé de la Révélation de l'Intellect, l'homme fut réduit à une entité « autonome » – en définitive « auto-déterminée » et indépendante de Dieu. Nous arrivons ainsi au concept maçonnico-Rousseauiste de l'homme dont la « dignité » réside dans son « indépendance » – il est sa propre autorité et créé sa propre culture. Une nouvelle conception de la société apparut simultanément, basée sur un « contrat social » où la volonté de la majorité dicte « démocratiquement » la morale. Les « Droits de l'Homme » sont proclamés à l'exclusion des « Droits de Dieu ». On promet au monde une nouvelle Utopie où tout le monde sera Libre, Égal et Fraternel, un monde qui, grâce à la science et au progrès, sera si parfait que l'homme n'aura plus aucun besoin d'être bon. Le terme souvent utilisé pour résumer ces idées mal conçues est « humanisme », un mot absurde car un homme indépendant de sa « nature surnaturelle » n'est jamais intégralement un homme. Il va sans dire que l'Église s'est opposée à ces déviations. Un de ses arguments majeurs fut de dire que Dieu créa le monde et lui en confia le gouvernement. Et qu'arriva-t-il ? La théorie évolutionniste survint comme un cadeau « envoyé par le hasard », donnant aux humanistes et à leur semblable l'arbitrage de la « science ». Si l'humanité acceptait ces postulats, qui aurait besoin de Dieu et de l'Église ? Il n'est pas surprenant que certains Maçons, les Marxistes et les Modernistes firent tout ce qui était en leur pouvoir pour répandre ce nouvel «Évangile du diable ». ... Rama Coomaraswamy Les fondements de la pensée évolutionniste.

Tag(s) : #Illuminatis, #Nouvel Ordre Mondial, #Scientisme, #Nihilisme, #Franc-maçonnerie, #Darwin, #Evolutionnisme

Partager cet article

Repost 0