Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jacques Lecomte est psychologue et spécialiste d'un courant de pensée qu'il qualifie d'optiréaliste, contraction entre le terme "optimiste" et le terme "réaliste".  Dans cette perspective, le docteur Lecomte propose une lecture du monde et de ses grands problèmes (terrorismes, crises, inégalité des sexes, réchauffement climatique,...).  Chiffres à l'appui, il montre que les idées préconçues que l'on se fait de ces problèmes sont beaucoup trop catastrophiques par rapport à la réalité.  Et ce catastrophisme s'explique par la pression médiatique et la tendance des médias à traiter superficiellement et rapidement l'information.  Pour autant, l'auteur ne sombre pas non plus dans un optimisme béat qui nie les difficultés et les problèmes.  Bref, un livre optimiste et réaliste qui fait du bien et permet sans doute de considérer le monde à sa juste mesure.

4e de couverture

" Attentats, chômage, crise économique, crise écologique, etc. l'impression générale est que tout va de plus en plus mal, et que le monde serait devenu une poudrière. La réalité est toute autre : ces quinze dernières années, sur l'ensemble du globe, la pauvreté, l'analphabétisme et les maladies n'ont jamais tant reculé. Quant à la violence, elle connaît, depuis plusieurs siècles, un inexorable déclin. Dire que le monde va mieux que nous ne le pensons ne signifie pas que le monde va bien. Mais le réalisme, c'est aussi de mesurer le chemin déjà accompli. L'optiréalisme désigne ce double regard à la fois positif et lucide : le vrai optimisme a besoin de réalisme pour ne pas tomber dans l'illusion, mais la forme la plus appropriée de réalisme consiste à être un optimiste actif. "

Jacques Lecomte, Le monde va beaucoup mieux que vous ne le croyez, Les Arènes, 2017.

 

 

Tag(s) : #Coin lecture, #société, #Science, #Ecologie Sacrée, #Grande Guerre, #Grande Corporation, #Média, #Economie

Partager cet article

Repost 0