Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un livre synthétique très dense sur la prière du cœur chrétienne, l'hésychasme. En neuf chapitres, Jean Yves Leloup nous dépeint cette pratique mystique chrétienne au travers des grandes figures des Pères de l'Eglise (Grégoire de Nysse, Cassien, Arsène, Evagre le Pontique...). Après avoir brièvement parlé de l'invocation du nom sacré dans la culture musulmane et les religions orientales, Leloup aborde les concepts philosophiques et théologiques qui sous-tendent cette pratique dans le christianisme. Comme à son habitude, l'auteur n'a pas son pareil pour casser les idées reçues sur le christianisme notamment en ce qui concerne la doctrine des pêchés qui est beaucoup plus profonde et spirituelle que les recettes moralisantes présentées habituellement.
Une fois de plus, nous pouvons nous rendre compte à la lecture de cet ouvrage que le christianisme n'a rien à envier aux religions orientales en matière de spiritualité et de mysticisme. Un trésor est assoupi dans notre culture, à nous de le réveiller tout comme il nous appartient de réveiller notre cœur pour y faire descendre la Présence du Sauveur.





Morceau choisi


« Les Occidentaux de culture catholique seront étonnés de la place accordée au corps et à l'expérience sensible. Pour l'hésychasme, en effet, contrairement aux tendances dualistes de l'hellénisme, la matière et le corps ne sont pas à mépriser, mais à transfigurer. Le corps n'est pas le « tombeau de l'âme » mais, comme le dit Saint Paul, le « temple de l'Esprit ».
L'Evangile n'oppose pas l'esprit et la matière ou l'âme et le corps, mais le surnaturel incréé et le monde créé - l'esprit humain est tout aussi radicalement différent de Dieu que le corps, mais Dieu, en accordant sa grâce, sauve l'homme tout entier. »

Tag(s) : #Coin lecture

Partager cet article

Repost 0