Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Guimel est un canal par lequel s'écoulent la Force et l'Amour de Dieu sur Terre. Sans cette force divine qui irrigue constamment la création, celle-ci cesse absolument d'exister, à l'image d'une plante coupée de ses racines : « Guimel ressemble à une gouttière évacuant l'eau du toit d'une maison, qui canalise l'eau accumulée par son bec relevé et l'amenant au sol. Parallèlement, le Bienfaiteur Eternel déverse Sa bonté et Son affection débordantes vers le bas. » (Maguèn David) ou comme le dit le Rabbi Akiva : « Sans Guimel, le monde ne pourrait exister ne serait ce qu'un instant. Constamment, Il nous accorde le Souffle de Vie, la sagesse et la force, l'usage de nos membres, les sensations et la parole. »

Au niveau matériel, Guimel symbolise le chameau. Monture privilégiée des hommes du sud, le vaisseau du désert est celui qui porte l'être humain à travers le désert sans fin. Guimel est la monture de l'énergie divine, la portant au travers des espaces infinis de l'Univers.
Guimel est donc l'expression même de la prospérité et de la richesse, spirituelle d'abord mais aussi matérielle puisque celle-ci est la densification de l'énergie divine d'abondance.

 
Sans Guimel, pas de pleine compréhension, tout comme sans la création support de l'incarnation des âmes, il n'y aurait pas d'évolution animique. Dans cet ordre d'idée, il faut comprendre que la « Chute Primordiale» ne fut pas la conséquence d'une désobéissance à un Dieu autocratique mais bien une nécessité voulue par un Dieu aimant, afin de faire évoluer l'âme adamique.

Troisième lettre de l'alphabet hébraïque et intermédiaire entre Dieu et les hommes, Guimel peut-être rapprocher de l'Esprit Saint ou du paraclet tel que décrit dans l'Evangile de Jean : Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous, l'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. (Jean, 14 : 16-17).

Guimel est la dernière composante de la Sainte Trinité sans laquelle il n'y a pas de création car le chiffre trois est le symbole de l'harmonie, de l'ordre et du mouvement en ce qu'il est l'expression ou le véhicule de l'Unité. En réalité le trois brise l'équilibre statique de la dualité pour produire les formes infinies de la Création.
D'un point de vue psychologique, on peut considérer que Alef est la thèse, Beith est l'antithèse et Guimel est la synthèse. Autrement dit, la pensée pose le problème en 1, l'analyse en 2 et compare et solutionne en 3.


Guimel, en tant qu'intermédiaire entre les hommes et Dieu est bien sûr relié à l'Archange Gabriel, message privilégié entre notre monde et la Source de toutes choses et dont elle est la première lettre : « Les deux lettres reviennent alors à leur place et sont absorbées par la vibration qui passe par ces deux portes. Parallèlement, par deux autres portes sur la gauche et à l'ouest, passent deux lumières radiantes ; desquelles sont projetées deux autres lettres scintillantes flamboyantes, l'une est Guimel et l'autre Noun ; et quand les deux lettres précédentes reviennent à leur place, ces deux lettres flamboyantes émergent du centre de leur rayonnement et paraissent au-dessus de cet âme. Alors, encore, émergeant de deux autres portes, s'avancent deux autres légions, une sous la domination du grand chef Gabriel, et l'autre sous celle du grand chef Nouriel » (Sepher haZohar 2:210a)

Tag(s) : #Art et Culture

Partager cet article

Repost 0