Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’une des éternelles questions qui hantera l’humanité est celle-ci :  Quel est le but à atteindre ? En d’autres termes le fameux : Où allons-nous ?

Les hommes, selon les lieux et l’époque, ont donné bien des réponses à cette question.  Pourtant, il est une constante : l’homme est ici dans un but de perfection.  Qu’on croit à un monde créé par Dieu ou qu’on croit en un monde éternel, qu’on croit en la réincarnation ou qu’on n’y croit pas, la constante reste cette idée d’un perfectionnement de l’être humain jusqu’à atteindre un éveil spirituel ou une illumination qui nous fasse transcender le monde matériel et réveiller l’étincelle numineuse endormie en nous.

 

Cet éveil spirituel entraîne forcément une gnose, c’est-à-dire une connaissance intuitive des choses, une appréhension suprarationelle du réel.  Il est difficile d’imaginer cet état d’homme réalisé, véritable sens de l’expression Rose-Croix. 

Un état d’être et d’ouverture spirituelle où le moindre questionnement intérieur trouve immédiatement sa réponse car tout dualisme est transcendé et notre renaissance au divin nous fait vivre pleinement l’harmonie entre l’homme et l’univers, entre le microcosme et le macrocosme, nous transformant en « citoyen du ciel et du monde ».

 

Rappelons ces versets de la Genèse : «Dieu créa l'homme à son image, à l’image de Dieu il le créa ; mâle et femelle, il le créa. » (Genèse 1 ; 27).  L’homme est donc l’image même de Dieu dans le monde, un microcosme dans le macrocosme, un reflet imparfait de son Créateur.

Car l’humanité, symbolisée par Adam possède en elle, l’étincelle divine comme un feu divin et cosmique qui dort en son sein et qu’il s’agit de réveiller.  Déjà le Zohar attirait l’attention sur l’opposition entre la tunique de peau d’après la chute et la tunique de Lumière d’avant la chute.

C’est donc notre gloire passée qu’il s’agit de retrouver, en d’autres termes, il faut nous relier à notre véritable nature, retrouver notre terre d’origine, notre corps de chair n’étant qu’un véhicule temporaire et impermanent : « C’est de lumière et de vie qu’est constitué le Père de toutes choses, de qui naquit l’Homme. » (Corpus Hermeticum, traité I, §21).  Il s’agit donc de faire de nous des hommes régénérés par notre travail et la grâce du divin. 

 

Ce travail menant à l’illumination spirituelle est une gnose, c'est-à-dire une connaissance.  Connaissance du monde, connaissance des Lois éternelles de l’Univers, connaissance de Dieu, « …ainsi, nous ne serons plus des enfants ballottés, menés à la dérive, à tout vent de doctrine, joués par les hommes et leur astuce à nous fourvoyer dans l’erreur.  Mais confessant la vérité dans l’amour, nous grandirons à tous égards vers celui qui est la tête, Christ. » (Ephésiens 4, 14-15)

Se rapprocher de la Lumière se fait en conscience grâce au travail spirituel et à la nourriture saine de l’âme.  Autrement dit, rien ne se fait tout seul et s’il est vrai que l’homme n’arrive pas très loin sans Dieu, encore faut-il s’ouvrir volontairement à la Grâce et aux énergies divines.

La gnose ou compréhension des choses divines n’est pas un travail purement intellectuel, quoique nourrir son intelligence de concepts élevés et de beauté esthétique ait certainement un effet bénéfique sur le développement et la maturation de l’âme.  La gnose est en réalité un état d’ouverture de conscience où la connaissance coule d’elle-même en nous comme un pur don de Dieu. 

Dans le Civis Christianus, Valentin Andrea explique comment la régénération par le Christ procure une connaissance infiniment supérieure à toutes les bibliothèques du monde. Une fois régénéré, on peut observer les choses sans entraves, ni préjugés, placé qu’on est en dehors des illusions de ce monde.  Plus tard, Jacob Boehme confiera qu’en un quart d’heure d’illumination, il apprit plus de choses que s’il eut passé des années à l’Université.

Cette gnose permet à l’homme de dépasser sa nature adamique imparfaite et de parvenir à la stature d’homme parfait, d’homme total, en parfaite harmonie avec l’ensemble de l’Univers et participant à la régénération du cosmos endommagé par la Chute.  Cet homme régénéré, appréhendant la connaissance absolue, connaissant intimement Dieu, cet homme est appelé Bouddha en Orient, Rose + Croix ou Chevalier de la Pierre d’Or en Occident.

Tag(s) : #Anges - Vertus & Esprit Chevaleresque

Partager cet article

Repost 0