Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Merci à Oussama, à Benoît, aux réactionnaires, aux apparatchiks de la pensée sacrée et aux intégristes de tous horizons pour nous montrer combien le sens rigide de la lettre fige la pensée et l’Esprit, combien la pauvreté du dogme pétrifie la richesse de la doctrine, combien la religion peut facilement n’être qu’un ensemble froid et légaliste de coutumes creuses.

 

Merci de nous montrer comment la soumission servile à une morale subjective éloigne de la véritable éthique qui est alimentée par la compassion et la compréhension numineuse des voies divines.  Merci de nous rappeler que le Christ lutta sans répis contre ceux qui, comme vous, servaient une loi sèche, vindicative et dénuée de la moindre empathie.  Merci de montrer combien est archaïque cette conception d’un Dieu assoiffé de formalisme. Combien kafkaïen est cette conception d’un être absolument transcendant et tout puissant se permettant de juger sans pitié les misères dans lesquelles sont plongés ses créatures.  Combien sont bas ceux qui se prétendent ses intercesseurs, excommuniant – tuant – lapidant – jugeant ou méprisant en son nom, ne faisant en cela que laisser libre cours à leurs pulsions de domination les plus sordides.

 

Merci de nous rappeler que les Eglises sont des structures bien humaines, bouffies d’autocratisme, de volonté coercitive qu’il faudra bien purger un jour.  Merci de nous montrer que ceux qui devaient protéger la Lumière, l’accueillir comme un écrin en leur sein, n’ont souvent fait que l’étouffer, la délimiter et lui ont retiré toute sa chaleur.  Merci de nous montrer combien il est important aujourd’hui que ces Eglises évoluent sous peine pour les hommes de bonne volonté de s’engager sur une quatrième voie qui ne sera ni celle des institutions hiérarchisées et gigantesques, ni celle du matérialisme desséchant, ni celle des sectes décérébrantes mais de communautés fraternelles d’amis de Dieu cherchant à vivre de manière immanente la reliance à Dieu. 

 

Merci de nous rappeler combien la sexualité pose problème chez certains. Combien d’ailleurs elle est bannie dans les tyrannies religieuses et les dictatures politiques. Combien l’obsession vulgaire pornographique et la pudibonderie hypocrite ressortent d’une même pathologie psychologique, d’un même déséquilibre.  Merci de nous rappeler combien il est important de sainement jouir des plaisirs terrestres et de se sentir bien dans son corps.  Merci aussi de nous rappeler combien les sociétés machistes et les schémas patriarcaux sont l’expression d’un déséquilibre sociétal total.

 

Merci de nous rappeler que la spiritualité n’est pas l’observance de règles mais l’épanouissement de la Lumière en soi, que le but de l’homme n’est pas de se conformer au troupeau mais d’explorer, dans le respect d’autrui, les spécificités et les dons qui sont les siens.

 

Merci de nous rappeler combien un représentant religieux se doit avant tout d’être un maître, habité par la Grâce et touché par l’illumination.  Merci de nous rappeler combien nous manquons de pareils êtres en Occident et combien les vrais guides spirituels sont rares en notre société.  

 

Merci enfin de nous rappeler que la reliance ne peut être pleinement vécue que dans la liberté car seul la prise de conscience pleinement libre peut mener au tutoiement avec Dieu et ce, sans intermédiaires aucun !       

Partager cet article

Repost 0