Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Benoît Beyer de Ryke est sans conteste l’un des plus grands spécialistes contemporains de Maître Eckhart.  Les éditions Point ont choisi, avec raison, de lui confier l’édition et le commentaire d’un choix de sermons du mystique rhénan.

Le choix opéré par Benoît Beyer est des plus pertinent puisqu’il recouvre les principaux thèmes développés par le dominicain au cours d’une vie spirituelle et chrétienne d’une rare richesse : Le détachement – le petit château fort dans l’âme – la transcendance divine – Dieu comme parole inexprimée…, sans oublier le célèbre sermon : « Et ce néant était Dieu ».

Bien sûr, l’auteur ne se contente pas de citer les sermons tel quel, il leur adjoint une introduction.  Introduction explicative, succincte certes afin de laisser la place au texte original, mais une explication essentielle et sensible qui replace la pensée du dominicain dans son contexte historique mais aussi théologico-mystique.

Une œuvre essentielle pour s’introduire à l’une des plus haute pensée chrétienne.

 

Verbum

 

« L'intérêt pour Maître Eckhart (vers 1260 - vers 1328) et la mystique rhénane n'a cessé de croître au cours de ces dernières années. Signe que, dans notre Occident sécula­risé, la demande de spiritualité n'a pas disparu. Parallèle-ment à une «crise de la religion» au plan institutionnel (rejet des dogmes et de la pratique), on assiste en effet à un «retour du religieux» hors – ou en marge – des Églises. La nouvelle spiritualité occidentale débouche sur la conception d'un Dieu plus intérieur et moins dogmatique. On redécouvre dans ce contexte la tradition de la théologie négative pour laquelle Dieu est ineffable. On redécouvre aussi la mystique qui est la recherche de l'union à Dieu. Ces circonstances permettent de comprendre le regain d'intérêt pour le maître rhénan du XIVe siècle qui, comme nul autre, a prêché l'union au Dieu ineffable. »

 

Tag(s) : #Coin lecture

Partager cet article

Repost 0