Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ora et Labora ! L’origine de cette devise se perd dans les brumes de l’histoire.  Certains en attribuent la pérennité aux alchimistes, d’autres aux bénédictins…qu’importe !

 

Ora et Labora ! Ces mots de feu résonnent comme le tintement d’une cloche dans le ciel d’un matin ensoleillé.

 

Ora et Labora ! Prie et travaille ! Voilà la clé de la vraie Vie, voilà le secret !  Car, c’est maintenant que tout se joue, dans cette vie, sur cette Terre. 

 

Ora – Prie !

 

Il faudra un jour remettre la prière au cœur de la vie, au cœur du quotidien, au cœur de la civilisation.  La prière n’est pas une formalité, elle n’est pas une déclaration administrative ou juridique fait à Dieu.  La prière est réellement une ouverture du cœur, une invitation à l’Ineffable.  La prière n’est pas une tâche superflue, réservée à ceux qui ont le temps, elle est au contraire essentielle, elle est la respiration de l’âme. 

On sous-estime souvent le pouvoir transformateur de la prière, l’âme en paix s’ouvre au langage de l’Esprit et celui-ci opère la conversion, la transformation du regard.  L’effet transformateur de la prière change la vie, non parce qu’il fait adhérer à un dogme quelconque mais parce qu’il libère des scories, du superflus.  La prière ouvre le cœur à l’essentiel, son action nous purifie des masques, des faux-semblants et du manque de discernement. 

On sous-estime souvent le pouvoir inspirant de la prière, la conscience et l’âme reposant dans les mains de Dieu, on s’ouvre aux mondes infinis du dedans.  Les eaux de la créativité déferlent au creux de l’âme telles une symphonie magistrale, la vie devient tout entière une œuvre d’art.  Le merveilleux de la Création apparaît dans toute sa splendeur, dans toute sa force immense, balayant la mesquinerie comme la mer renverse un château de sable.

Nous vivons notre vie endormi, la prière est un réveil, un feu doré qui jaillit et éclaire la vie de mille feux, la mort s’estompe alors peu à peu, s’inclinant devant le rayonnement d’une Vie éternelle qui germe tel une rose en notre sein.

 

Labora – Travaille !

 

Mais on ne saurait se remplir tout entier de la Grâce sans en redistribuer ses bienfaits.  Lorsque notre coupe intérieure est pleine de Grâce, il faut que le surplus rejaillisse sur le monde disait Saint Bernard.

La Terre nous a été confiée, à nous de la faire resplendir, à nous de la transformer, d’œuvrer pour en faire le reflet du Royaume.  Notre conscience est inscrite dans le temps et l’espace, à nous de les sanctifier. 

Travaille ! L’exhortation n’appelle pas à produire plus d’argent, à se tuer pour nourrir le Moloch néo-capitaliste.  L’exhortation appelle au don.  Le vrai travail, c’est le don.  Don d’amour, don de justice, don de charité, don de compassion, don de fraternité, don de liberté responsable, voilà le vrai travail !

Construire un monde fraternel, un monde qui soit un écrin de la Vérité et de la Beauté, un monde où chacun trouve sa place, où chacun puisse s’épanouir pleinement, où chacun puisse exprimer en toute liberté les dons que Dieu lui a donné à sa naissance… Voilà l’idéal vers lequel il faut tendre, voilà le travail nourri par la lumière de la prière, voilà le centre et le sens de la vie humaine, le reste n’est qu’illusion…        

Partager cet article

Repost 0