Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une pièce majeure de la spiritualité occidentale est sans nul doute les romans de la Table Ronde écrit par Chrétien de Troyes au XIIe siècle.  Ainsi en est-il également du Parzival de Wolfram von Eschenbach.  Ce qui est moins connu du grand public, c’est l’extraordinaire retentissement spirituel de ces ouvrages au travers de la chevalerie et de l’esprit qui anima celle-ci puis dans les ordres initiatiques dit « chevaleresque ».  L’image archétypale du chevalier exprime encore aujourd’hui les valeurs de justice, de droiture et de proximité avec Dieu.

Un ouvrage tel celui de Dominique Visieux était donc essentiel pour qui s’intéresse à la spiritualité occidentale.  L’auteur, adopte ici un le ton de l’exégète et de l’interprète plus que du philologue ou de l’historien.

Se basant sur la connaissance symbolique traditionnelle et sur la mythologie celtique, lointain ancêtre des légendes de la Table Ronde, l’auteur nous livre une analyse profonde et spirituelle sans jamais tomber dans la pédanterie ou le surfait. 

D’une manière très claire, chaque chapitre correspond à un personnage majeur de la légende, on alterne entre l’histoire narrée de manière très vivante et l’interprétation donnée par Dominique Visieux. 

A la fin de la lecture, on a fait un prodigieux voyage dans l’imaginaire culturel et fondateur de nos régions et mieux que cela, on en est revenu chargé de sens et de réflexions, une graine a été plantée.


Extrait


« L'épée est également l'un des éléments fondamentaux de la Quête. Elle symbolise au sens le plus élevé la Sagesse et la Puissance du Verbe. Elle est par excellence l'arme de la Connaissance et des combats spirituels, et sur ce point, elle n'est pas sans rapport avec la Dame qui, nous l'avons vu représente l'autorité spirituelle et connaissante, « l'oiseau qui regarde sans manger ». C'est pour cette raison que l'épée est souvent remise au héros par la Dame elle-même, et que c'est elle qui indique le moyen de la ressouder si elle vient a se briser. D'autres fois, on trouve l'épée enchâssée dans un roc ou dans un arbre d'où seul le chevalier qualifié peut l'extraire, image de la Connaissance enfouie au centre de l'Etre. et qui ne sera extraite que par le « Connais-toi toi-même ». L'épée est toujours parfaitement adaptée au chevalier et il arrivera ainsi. par voie de consé­quence, que celui-ci doive en changer au cours de sa quête, étant parvenu à une étape supérieure dans la Connaissance de Soi. »

 

Pour se procurer l'ouvrage, c'est ICI

Tag(s) : #Coin lecture

Partager cet article

Repost 0