Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On aurait tort de croire que l’ésotérisme chrétien est forcément, per se, séparé du christianisme « officiel ».  On a l’habitude de présenter l’ésotérisme et l’exotérisme comme deux choses totalement distinctes, parallèles, en réalité rien n’est plus faux.

      Toute religion authentique possède son ésotérisme qui est aussi indissociable que la deuxième face d’une pièce.

      En ce qui concerne le christianisme, la plupart des dignitaires de l’Eglise nient l’aspect ésotérique du christianisme, arguant que la Révélation et le Salut apportés par Jésus-Christ étaient destinés à tous et non à une élite.  

 

C’est mal comprendre la notion d’ésotérisme, car si celui-ci se vit parfois dans la discrétion, c’est plus par soucis de protection et de sacralisation que de secret.  En effet, l’ésotérisme est avant tout l’ouverture intérieure à l’essence de la Révélation.  Autrement dit, l’ésotériste chrétien possède le désir de vivre très profondément le Christ en lui.  S’il s’oppose à quelque chose, ce n’est pas aux formes « extérieures » de la liturgie mais à une compréhension qui se limiterait à la superficialité de la liturgie, à sa forme.  L’ésotériste prend conscience que derrière la forme dogmatique ou liturgique transmise par l’Eglise (catholique, orthodoxe et même protestante), il existe une profondeur infinie, un gouffre de Lumière menant au Néant de Dieu, et c’est précisément vers cela que tend l’ésotériste.  Loin de se contenter de la pelure de la pêche, il en recherche le noyau.  Ces deux parties ne sont pas séparées l’une de l’autre, il s’agit toujours du même fruit, du même corps, de la même Révélation.

 

Maître Eckhart, Sainte Hildegarde von Bingen, Saint Grégoire Palamas, Saint Jean Chrysostome, Syméon le Nouveau Théologien, Denis l’Aéropagite et tant d’autres, étaient en réalité des ésotéristes.  Ils surent dirent oui à l’Esprit qui questionne en permanence l’âme et lui demande la permission d’entrer.  Car la véritable connaissance n’est pas acquisition mais déblayement.  Ils transmirent le cœur du christianisme, se firent messager du Verbe, continuateurs de la Parole car ils s’étaient rendus, avec l’aide de la Grâce, au cœur du noyau (ou du miroir) et en étaient revenus avec un fragment de Vérité à semer. 

 

Car finalement, c’est là le but de la quête, non pas accumuler un pouvoir temporel quelconque mais se faire le témoin de la Lumière afin d’en hâter la venue, d’en féconder le monde et de réaliser ces versets d’Isaïe :

 

« Alors s’ouvriront les yeux des aveugles,

Alors s’ouvriront les oreilles des sourds.

Le boiteux bondira comme un cerf,

Et la langue du muet éclatera de joie » (Is 35,5)

 

Toute la vie de ces Saints personnages fut consacrée à transmettre, mais comme l’homme médiocre jalouse ce qu’il ne possède pas lui-même, comme l’homme peureux déteste ce qu’il ne comprend pas, la plupart d’entre eux eurent des problèmes avec leur hiérarchie, voir finirent martyrs.

 

L’homme qui vit le Christ de l’intérieur est un homme véritablement éclairé, dont la conscience est illuminée.  Les décisions et le regard qu’il porte sur le monde, sont motivés par le désir d’incarner le Bien, de faire circuler l’Amour.  Un tel homme a fait éclater les parois étriquées des conventions sociales et humaines, il a pu saisir l’indicible au-delà de la forme, il a pu s’affranchir des coutumes, des interprétations « premier degré », des traditions et des lois délétères, comme le rappelait Saint Paul : « En effet, quand nous vivions selon notre propre nature, les désirs mauvais excités par la loi agissaient dans notre être tout entier et nous produisions ce qui mène à la mort. Mais maintenant, nous sommes libérés de la loi, car nous sommes morts à ce qui nous retenait prisonniers. Nous pouvons donc servir Dieu d'une façon nouvelle, sous l'autorité de l'Esprit Saint, et non plus à la façon ancienne, sous l'autorité de la lettre. » (Rom 7 ; 6)  

 

Mais bien sûr tout le monde n’a pas la vocation de plonger dans les profondeurs de l’âme en quête de la vivifiante racine de l’Esprit. Ceux qui entreprennent activement cette quête font toujours figure d’originaux et malheureusement parmi les autres, épris d’apparence normative, certains se croient obligés de persécuter les questeurs d’absolu.  En Occident, il y eut donc un phénomène de replis parmi ceux qui voulaient aller au-delà des apparences.  Une frange des pèlerins de Lumière se réunit en secret pour pouvoir vivre leur voyage intérieur en toute tranquillité, sans devoir sacrifier leur élan intérieur au formalisme doctrinal le plus sec.  Pourtant, aucun ésotériste chrétien ne renia jamais la base fondamentale de la Révélation chrétienne et la force essentielle des sacrements. 

 

Les assemblées « discrètes » des ésotéristes chrétiens (qu’ils furent alchimistes, illuministes, théosophes, rose-croix, martinistes ou maçons) eurent comme fonction de créer des lieux protégés où l’on pouvait à loisir se concentrer sur l’aspect sacrée, symbolique ou mystique de la Révélation.

 

Il s’agit donc bien d’une expatriation, comme le soulignait le père Jérôme Rousse Lacordaire, et non de la création d’un mouvement parallèle sans aucun rapport.  Il est contre nature de vouloir séparer l’ésotérisme de l’exotérisme.  Certains signes laissent à penser pourtant, que dans les décennies qui viennent, les deux parties du fruit, pourraient à nouveau fusionner.  Certains qui se trouvent sur l’extérieur du fruit, au sein de l’Eglise semblent de plus en plus ardents à plonger dans sa chair pour en chercher la Source et vivre l’Esprit de manière intérieure et vive.  De l’autre côté, de plus en plus de questeurs qui avait abordé la Voie par la lecture des mystiques, s’intéressent aux trésors spirituels contenu dans la liturgie qui se déroule près de chez eux, le dimanche.

Bien sûr il est encore trop tôt pour tirer des conclusions mais on peut espérer que dans les années à venir, le christianisme soit à nouveau irrigué par toute la toute puissance de sa force intérieure et puisse renaître à lui-même, entamant un nouveau cycle de croissance.              

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :