Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marie Madeleine Davy fut, sans aucun doute, l’une de écrivaines les plus libres et les plus profondes de la pensée spirituelle française.

Dans le premier chapitre de « Traversée en solitaire », l’auteur nous parle de son enfance à la campagne, du contact extraordinaire avec la nature, de la place peu gratifiante qu’on réservait aux femmes.  Elle revient également sur sa vie académique riche de rencontres avec des gens dont l’excellence de la pensée marqua plusieurs générations : Georges Bataille, Mircea Eliade, Henry Corbin, Simone Weil, Nicolas Berdaiev…

Dans la seconde partie de l’ouvrage, Marie Madeleine se laisse aller à quelques belles réflexions sur le monde, la société mais aussi sur la spiritualité.  On sent chez elle, un beau et puissant christianisme mais jamais inféodé aux dogmes étouffants ou à l’avis de la majorité normative.  Restée, par choix, célibataire et solitaire jusqu’au bout de sa vie, Marie Madeleine Davy nous livre également une belle méditation sur la solitude, la vraie, celle qui n’est que joie car communion avec l’Absolu.

 

Verbum

 

Tout est vrai et faux à la fois. L'expérience enseigne, peu à peu, que tout homme, même le plus banal, le plus dété­rioré au-dehors et au-dedans, est habité par la douce et exi­geante Présence. Il suffit d'un rien pour qu'elle se manifeste dans la voix et le regard, qu'elle se glisse subrepticement dans les mots, les appels, les désirs. Elle n'est pas vraiment vue ni touchée. La saisir serait illusoire. Sa manifestation s'éprouve comme un parfum ou, encore, telle une miniclarté.

Quelqu'un qui posséderait les propriétés d'un aimant attirerait la limaille. Ce n'est là qu'un symbole mais il est signifiant. Un homme qui aurait appris à se quitter lui-même pour laisser la Présence occuper en lui la place vacante, pourrait communiquer avec autrui : non pas avec cette forme de passant condamné, un jour ou l'autre, à disparaître, mais avec cette même Présence d'éternité qui l'habite. Ce qui est vivant dans un être attire la vie et la propage.

Comprendre cela, c'est transformer le désert en jardin, en étang.  

Tag(s) : #Coin lecture

Partager cet article

Repost 0