Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Tapis-de-Loge-RER.jpgUn examen superficiel pourrait donner la fausse impression que le cherchant de la Vérité spirituelle se dirige toujours de l'exotérisme vers l'ésotérisme, de la surface vers le noyau. Or, cette assertion n'est vraie qu'à condition de savoir ce que l'on met exactement dans ces deux termes flous que sont « exotérisme » et « ésotérisme ».

 

Si l'on considère que l'exotérisme est une branche de l'Eglise « officielle » avec sa liturgie, ses chants, sa doctrine et ses traditions et que l'ésotérisme consiste en la réunion de loges maçonniques, rose+croix ou martinistes œuvrant à des rituels symboliques, alors c'est une erreur que de croire que le chemin spirituel est celui d'un exotérisme menant à un ésotérisme avec celui-ci comme finalité. Autrement dit, croire que la liturgie officielle est un sous rituel par rapport aux rituels des ordres ésotériques est une erreur. Celui qui pense embrasser l'ésotérisme comme religion de substitution et désormais se limiter à celle-ci fait une erreur. Du moins, celui qui suivrait un tel parcours aurait raté quelque chose car il se limiterait à l'aspect humain sans s'ouvrir complétement à la transcendance. En réalité, c'est le chemin inverse qui est censé se produire.

 

Le but de toute vie spirituelle est de devenir un relais parfait de la force d'évolution divine, de l'amour divin. Le but de la vie terrestre est de devenir pleinement, chacun selon sa nature, une lampe faisant rayonner la Lumière de Dieu. Ce faisant, l'homme recouvre sa dignité et sa fonction primordiale qui est celle de co-créateur et de régent de l'Univers, il se déifie, devenant un dieu en union sans confusion avec Dieu.

Or, pour se faire, pour devenir ce miroir poli reflétant parfaitement les rayons du soleil, il faut se débarrasser de tout ce qui nous encombre et qui nous cache les rayons : peurs, pulsions de mort, angoisses, chaos intérieur... Tous les dévoiements et agitations vaines de notre esprit qui nous coupent en permanence de notre Source.

Se débarrasser de tout cela demande un constant travail de réorientation de la conscience, de réorganisation et de pacification de l'esprit afin de devenir un temple vivant et serein qui pourra accueillir l'Esprit Saint qui à son tour transfigurera l'être tout entier.

Dans cette perspective, le travail symbolique de la maçonnerie ou celui plus mystique d'autres ordres initiatiques est précisément d'induire cette réorganisation de l'être. Loin d'être en opposition avec la liturgie sacrée, loin d'être un approfondissement de cette même liturgie, ce travail est l'outil permettant à certains d'opérer cette transformation intérieur qui les fera mieux saisir la quintessence spirituelle de l’Église. Pour mieux le dire, les ordres ésotériques offrent les clés qui ouvrent la conscience à la Lumière transmise par l’Église. Dès lors, opposer ésotérisme et exotérisme n'a aucun sens, tout comme opposer Eglise et loges ou croire que la loge remplace l’Église est contre nature, à la limite de l'absurde. Rappelons qu'initialement, la loge jouxte la cathédrale en construction, elle n'a pas pour vocation de remplacer la cathédrale ou de lui être supérieur mais de former et d'unir les ouvriers afin qu'ils s'appliquent à la construction du bâtiment sacré !

Bien sûr, tout le monde n'a pas pour vocation de faire partie d'une loge. Chacun étant différent, chaque chrétien aura la manière qui lui est propre pour recevoir la Lumière. Ainsi, certains vont choisir la méthode symbolique, d'autres la voie mystique, d'autres encore le monachisme. Tel chemin d'approfondissement n'est pas meilleur qu'un autre, un moine n'est pas forcément plus évolué spirituellement qu'un laïc. De même, s'imaginer que les membres d'ordres initiatiques sont forcément une élite plus loin sur le chemin de la réalisation que ceux qui se trouvent en dehors revient à s’illusionner gravement. Tout est simplement une question de nature profonde. Nous sommes tous différents, avec des natures et des vocations différentes et Dieu, dans Sa sagesse, a permis l'existence d'un certain nombre d'outils pour nous reconstruire afin que nous puissions saisir Sa Lumière et la transmettre.

 

Les ordres ésotériques offrent donc un travail préparatoire à celui, spirituel et saint, de l’Église. On le remarque d'ailleurs, beaucoup de cherchant avancés sur les voies ésotériques vont ou reviennent à un moment donné vers la liturgie « officielle » improprement appelée exotérique. Grâce au travail ésotérique, ils ont mis de l'ordre en eux, ont aplani leurs passions, sont descendus au fond d'eux-mêmes, ont appris à se connaître et ont pu extraire la vivifiante racine divine qui sommeille en chacun. Se faisant, ils ont cultivé une réceptivité à l'Esprit qui leur permettra d'appréhender pleinement le mystère liturgique.  

 

Et c'est à ce moment, au sein même de l’Église, dans une liturgie hebdomadaire que le véritable ésotérisme, qui est Lumière ineffable, se révèlera et que le sacré se manifestera indisciblement.

Tag(s) : #Théologie et spiritualité

Partager cet article

Repost 0