Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

9782262011406.jpgLe livre d'Anne Bernet possède deux grandes qualités : il est remarquablement écrit et remarquablement documenté. L'auteur possède un sens aigu de la narration. Jamais les événements cosmiques qui influencèrent l'histoire de l'humanité ne furent si clairement exposés, si bien racontés : un vrai régal.

Au niveau de la documentation, l'auteur connait à fond les sources catholiques sur lesquelles elle se base exclusivement.

Ici pas de place pour les élucubrations new-age mais des sources sérieuses : Thomas d'Aquin, Denis l'Aeropagyte, Saint Bonaventure,...

Mais le plus gros reproche qu'on peut faire à l'ouvrage est la mise en valeur de cet haïssable christianisme doloriste et pervers.

L'auteur se perd en effet dans la description de « certaines » saintes, pauvres filles perdues dans le déni d'elle-même, dans l'anorexie ou les macérations masochistes. La sanctification de ces pauvres adolescentes met à mal la crédibilité de l'Eglise qui eut mieux fait de les soigner et de leur rendre leur dignité plutôt que de les encourager dans leur œuvre de destruction d'elle-même.

A la lecture de ces histoires, comment ne pas penser que les apparitions angéliques dont elles sont le témoins sont au mieux des hallucinations d'esprit fiévreux, au pire des « anges » se délectant de leurs souffrances indiquant clairement le camp dans lequel ils se trouvent.

Pourtant, Anne Bernet, dénonce volontiers le gnostocisme et son rejet de la chair, caractéristique selon elle de Satan. Malheureusement elle transpire elle-même souvent le dualisme et la valorisation d'un esprit vécu contre le corps jugé limité et pêcheur.

 

Anne Bernet, Enquête sur les anges, Perrin, 1999

Tag(s) : #Coin lecture

Partager cet article

Repost 0