Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

fraternite.jpgJ’avais commencé cet article comme un simple article devant prendre une page tout au plus.  Puis, en faisant des recherches et emmené par ma réflexion, j’ai remarqué que je m’embarquais sur des terres beaucoup plus vaste que celles auxquelles je m’attendais.  Initier une réflexion sur la Fraternité et sur l’établissement idéal d’une fraternité sur Terre implique énormément de paramètres et d’études sur les différentes prises de positions au cours des âges et sur les différentes approches contemporaines qui ne sauraient être traités en une page.  J’enrichirai donc de temps en temps ce blog de réflexion sur les différents systèmes proposés dans notre société actuelle.  Quel rapport avec l’ésotérisme judéo-chrétien me direz-vous ? Il est double.  D’abord parce que c’est le christianisme qui invente ou du moins qui popularise la notion de fraternité mêlée d’égalité ;  lorsque Saint Paul dit « Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus-Christ. » (Galates 3 :28), c’est une véritable révolution.  Toutes les distinctions si fortement affirmées pendant l’Antiquité s’effondrent devant l’égalité d’êtres humains unis par leur origine divine commune.  Ce concept fait encore œuvre de précepte révolutionnaire aujourd’hui face à la concurrence et à la loi du marché qui par essence est génératrice d’inégalités profondes.

Et puis l’ésotérisme a toujours cherché à matérialiser sur Terre un certain idéal fraternel, que cela soit dans les loges maçonniques ou rosicruciennes, ou au travers d’écrits humanistes comme ceux de Comenius popularisant la notion de citoyen du monde.

 

Lorsqu’on regarde autour de soi dans ce monde en crise, on remarque qu’aujourd’hui, nous nous trouvons dans un bouillonnement d’idées, certaines sont bonnes et d’autres carrément effrayantes.  L’horreur communiste ayant été éradiquée, le monstre capitaliste s’en donne à cœur joie et certaines sectes font ouvertement l’apologie d’un monde où les plus forts réduiraient les plus faibles en esclavage, où l’égoïsme règnerait en maître absolu, où une race de seigneurs domineraient l’humanité gémissante.  Ces visions cauchemardesques, qui ne sont pas sans rappeler celles des théoriciens nazi, sont aujourd’hui défendues par une myriade de groupements satanistes, d’ordre lucifériens ou vampiriques, adeptes de la magie noire, des rites de sang et de la goétie.

Notre société rationaliste pourrait sourire de pareils groupes « granguignolesques », ceux, ésotéristes, mystiques ou religieux qui ont un tant soit peu approchés la réalité spirituelle du mal riront moins.

 

On rira d’autant moins, que le modèle hiérarchique satanique néo-nazi est fort semblable à celui défendu par les tenants du jihad islamique qui ne rêvent que d’un monde plongé dans l’obscurantisme et dirigé d’une main de fer par un calife tout puissant.

On rira encore moins lorsqu’on prendra conscience, qu’en réalité, notre société néo-capitaliste post-moderne fonctionne en grande partie sur les préceptes du « tout individualiste » et du « tout égoïste » défendu par des gens comme Ayn Rand, philosophe qui inspira autant Alain Greenspan que le fondateur de la « Church of Satan », Anton LaVey. 

 

Dans le même ordre d’idée, les promoteurs du courant de pensée Neo-Tech dont le but avoué est la destruction de toute trace de spiritualité de l’esprit humain et de l’établissement d’une société basée sur la compétitivité individuelle et la recherche de l’immortalité biologique commercialisable me semble bien prêt d’enfanter un cauchemar digne des plus grandes dystopies de science-fiction…

Partager cet article

Repost 0