Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

1378374_655675791118839_415133769_n.jpgIl faut l'avènement d'un christianisme qui ne serait ni celui du pharisaïsme, ni celui du dolorisme, encore moins celui de l'intransigeance creuse et mortifère. Et un christianisme qui ne soit pas non plus fade, plat et mièvre.

Il faut l'avènement d'un christianisme qui ne serait ni celui de l'obscurantisme, ni celui du juridisme sec, ni celui castré par la mouvance hippie ou le tiers tiers-mondisme.

Il faut l'avènement d'un christianisme qui ne soit pas celui de la culpabilisation, de la normalisation, du misérabilisme et de la négation de l'individu. Et un christianisme qui ne soit pas non plus à l'eau de rose, vague sentimentalisme permissif où Dieu n'est qu'une idée floue, un nuage abstrait, un vague idéal.

Il faut l'avènement d'un christianisme qui ne soit pas patriarcal, ni machiste, ni complexé, ni arrogant, ni orgueilleux. Et un christianisme qui ne soit pas timide, renfermé, honteux et écrasé devant le monde.

 

Il faut un christianisme viril, fort, solaire. Un christianisme qui mette le feu aux âmes, qui les embrase de désir, qui leur fasse pousser des ailes.

Un christianisme rugissant comme un vent d'été, un christianisme qui fasse éclater les carcans, les limitations, un christianisme qui brise les chaînes, qui réduise les murs en poussière.

Un christianisme fier de lui-même parce qu'il incarne Celui qui est le Chemin, la Vie et la Vérité.

Un christianisme qui donne confiance en eux-mêmes à ceux qui le suivent car si l'on a pas confiance en soi, on ne peut avoir confiance en Dieu.

Un christianisme qui transmette l'espoir et l'optimisme de la Résurrection ainsi que l'équilibre psychologique et spirituel, fondement de toute voie véritable.

 

Jadis, les lieux dédiés à Saint Michel étaient les lieux les plus sauvages : sommets déchirés, gouffres hurlants, sombres forêts, monts entre ciel et mer, là où le Mystère se condense, là où le sacré palpite, là où la Nature est comme une porte ouvrant sur l'Autre Réalité.

 

C'est ce christianisme là qu'il faut pour les siècles à venir : poétique, authentique, sauvage, beau, conscient de lui-même, invincible.

Invincible ? Bien-sûr. Car si Dieu est venu sur Terre, c'est pour détruire la mort, pour nous aimer au-delà de tout pêché, pour nous relever, pour nous ouvrir le chemin de la déification.

Dieu nous aime dans notre faiblesse et vient l'habiter pour la guérir. A nous d'accompagner son mouvement de guérison, à nous d'actualiser la force du baptême.

 

Le christianisme de demain devra inspirer les multitudes afin qu'elles rejoignent l'armée du Seigneur et continue sur Terre, le combat que mène l'Archange Michel dans les cieux.

Le christianisme de demain doit produire des hommes et des femmes prêt à se battre aux côtés de l'Archange, sous la direction du Christ.

 

Des hommes et des femmes qui n'ont peur de rien, de personne et qui sont entièrement dévoués au service de l'Homme et du monde à venir. De l'Homme ? Bien sûr. Car qui œuvre réellement pour l'Homme œuvre pour Dieu qui est venu sauver l'Homme. Ceux qui opposent l'humanisme au christianisme n'ont rien compris. Le véritable humanisme ne peut qu'être que chrétien ou si l'on préfère, le véritable christianisme ne peut qu'être qu'humaniste.

 

Des hommes et des femmes d'une intégrité sans faille, d'une force réelle et noble, d'une liberté infinie, d'une indépendance habitée par l'Esprit.

Des hommes et des femmes d'une rectitude acérée, d'une loyauté sans défaut, d'une charité sans limite.

Des hommes et des femmes habités par une sérénité et une paix qui n'est pas de ce monde, sans cesse prêt à se dépasser, à abandonner les vieux vêtements et les peaux mortes qui encombrent l'âme.

Des hommes et des femmes de joie pascale mais aussi de gravité et de sacrifice devant les multiples combats à mener contre l'iniquité et la défense de la dignité humaine.

Des hommes et des femmes assoiffées de sainteté, non l'artificielle affectée des bigots, non celle standardisée, coincée et bien pensante vendue par les pharisiens modernes mais celle qui brûle les scories de l'âme, la faisant rayonner d'un feu doré qui réchauffe les cœurs et les esprits.

 

Des hommes et des femmes qui ne construisent pas leur identité chrétienne contre les autres, mais en accompagnant les autres. Fiers de leur identité mais non identitaires, non crispés, non fermés, ils peuvent sanctifier autrui par leur amour, sacraliser l'autre en appelant l'Esprit. Respect, humilité, désir de croissance pour le monde en s'ouvrant à l'expression multiple de l'unique Lumière.

 

Engagés dans une spirale d'évolution infinie, ces hommes et ces femmes, fils et fille de Lumière, entraîneront l'humanité dans son ensemble vers la Source Immortelle dont elle est issue.1382313_669560833063668_299128326_n.jpg

Entièrement ouvert à l'Esprit et aux dons qu'Il distribue, ces hommes et ces femmes œuvreraient, chacun selon sa vocation profonde, à l'avènement d'un monde nouveau.

Un monde sans plus de laissés-pour-compte, un monde où la Nature serait respectée, un monde où l'homme et la femme seraient égaux, un monde solidaire où chacun ferait œuvre divine en relevant son prochain.

Un monde globalisé où la diversité de pensée serait respectée, non par « tolérance » fade et indifférente qui accepte tout mais par réel intérêt de l'autre et de son altérité.



Tag(s) : #Anges - Vertus & Esprit Chevaleresque

Partager cet article

Repost 0