Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Pays-de-galles-029.jpg5) L'humilité comme amplification du bonheur

 

L'orgueil nous leurre en nous faisant croire que ce que nous possédons est à nous. C'est l'avare qui croit que chaque centimes, chaque moment de bonheur, chaque réalisation lui appartient et lui revient de droit. A lui, pour lui et à personne d'autre. L'orgueil nous donne un sentiment de possessivité (des biens, des personnes, des relations) et finit par laisser le goût amer du vide. Car tout se brise impitoyablement sur les pieux de la mort et l'on n'emporte rien dans la tombe.

L'humilité dévoyée consiste par contre à prêter toute bonne action que l'on accompli ou toute qualité que l'on possède à l'action de Dieu. On le fait comme pour s'en défaire, comme si l'on ressentait de la culpabilité pour la joie et la fierté. Ce faisant, on cultive la tristesse et un sentiment misérabiliste.

L'humilité vraie, par contre, ouvre les portes de l’Éternité et installe l'homme dans la joie et l'allégresse. Chaque parcelle de prospérité matérielle ou affective, chaque moment de bonheur et de tendresse, chaque réalisation artistique ou professionnelle ne nous appartient pas. Ils sont reconnus pour ce qu'ils sont : des éclats fugaces de la Lumière du Royaume. Car ils sont des dons, des cadeaux inestimables donnés par la Divine Providence, autre nom du Dieu tisseur de vie. Si à chaque moment de bonheur, si à chaque action bonne posée, si à chaque sourire recueilli, nous pensions à remercier Dieu de tout notre cœur, ces instants fugaces seraient également portés à la Lumière divine, comme les défauts dont nous parlions plus haut. Mais contrairement à eux, ils ne seraient pas dissous. Au contraire, ils seraient amplifiés, bénis et prendraient texture d'éternité. Parce que nous les conscientisons et nous demandons à Dieu de les bénir, ils perdent leur nature éphémère, se transforment et deviennent éternels. Remercier Dieu pour les dons qui sont les nôtres et que nous exprimons chaque fois que nous réussissons quelque chose, c'est remercier l'Esprit Saint qui nous les donne. Ce faisant, nous nous ouvrons d'autant à son action et devenons un peu plus temple accueillant sa Présence.

On peut être à la fois fier et humble car il est juste et vrai d'être fier de certaines de nos réalisations même si l'on considère que n'avons fait qu'exprimer un don placé en nous par la Providence. Comme un cristal transformant un rayon du soleil en couleur vive, nous pouvons parfois être fier d'avoir pu exprimer les tonalités chromatiques de la Lumière venue d'en haut.

 

6) L'humilité, un roc dans l'adversité

 

L'orgueil nous trompe en nous faisant croire que le mal qui nous arrive est une injustice, que nous valons mieux que cela. Il nous mène alors sur les sentiers de la révolte destructrice qui peut aller jusqu'à la mort spirituelle par fermeture à l'Amour.

Pire encore, l'  « humilité dévoyée » qui pousse à se dire que l'on mérite ses maux, que la souffrance est justifiée. Pire encore, que Dieu l'utilise pour nous éduquer. Encore les pulsions de mort, encore le dolorisme masochiste !

 

Il y a des malheurs terribles, des mal-êtres insoutenables. Parfois le mal se déchaîne à un point insupportable, l'âme semble se déchirer, être lacérée. Il faut d'abord prendre conscience que Dieu ne veut jamais le mal. Il le permet certes, car Il ne veut pas interférer avec la liberté humaine. Notre monde exilé, en chute est parfois la proie des forces du Chaos. Celles-ci se déchaînent et l'absurde règne en maître. Mais Dieu ne le souhaite pas. Et quand un malheur se produit, Dieu est toujours à nos côtés. L'humilité, ce n'est pas de baisser les bras de manière fatidique, encore moins de laisser le mal s'accomplir. L'humilité, c'est de rechercher activement l'aide de Dieu, de ses anges et de ses saints lors des coups durs. L'humilité, c'est de mettre toute les chances de son côté pour le combat ou de s'appuyer sur ce rocher inébranlable qu'est Dieu afin de faire contre mauvaise fortune bon cœur. L'humilité, c'est aussi prier pour pouvoir retirer quelque chose d'une situation désagréable, fâcheuse, dangereuse ou désespérée. L'humilité ouvre au travail de résilience. L'humilité est l'abandon sur le sein de Dieu afin d'être consolé, elle permet un cœur ouvert et pacifié. Dans les difficultés, l'humble se raccroche au nom de Dieu comme à un roc et Celui-ci le soutient, l'éloigne des flots tumultueux et le protège sous ses ailes bienfaitrices :

« Le Nom du Fils de Dieu est grand, immense, il soutient le monde entier. Vois maintenant ceux qu'il soutient : ce sont ceux qui, dans la profondeur de leur cœur, portent son Nom. Alors il se fait leur assise, il les maintient dans la joie, puisqu'ils n'ont pas honte de porter son Nom. » Herma, Le Pasteur, 91,5-6.

 

Photo : "Wales River" copyright Odalis Duncan

 

(à suivre...)

Tag(s) : #Anges - Vertus & Esprit Chevaleresque

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :