Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

2213027250.08.LZZZZZZZ.jpgLongtemps, à l'école, du moins en francophonie, l'on a appris que les mythes greco-latins. Est ce qu'en francophonie nous étions tellement marqués par la culture latine que nous avions oublié l'autre versant culturel pré-chrétien qui marqué notre inconscient de manière égale, à savoir la culture germano-nordique ?

L'Edda poétique est un recueil de chants, de poèmes et d'histoires recueillis par un moine islandais au XIIIe siècle : Snorri Sturlusson. Ce moine fut émerveillé par la richesse de la culture nordique pré-chrétienne. Et pour cause, fier esprit germanique et nordique fait de poésie belle et sauvage, ciselée dans la glace et le feu. Terrible esprit germanique et nordique marqué par la fatalité, la violence, la magie et le sang.

Comme un écho lointain de mes ancêtres, l'Edda et l'esprit nordique m'ont toujours fasciné. Romantisme ? Certainement. Mais aussi respect pour l'une des cultures majeures de l'Europe, là où s'enracine mon histoire personnelle.

Le grand théologien Olivier Clément le disait très bien : les mythologies pré-chrétiennes sont l'Ancien Testament de l'Ancien Testament. Rien n'est plus vrai avec l'Edda où les récits de Création grandioses, la sombre sagesse et les sagas contant l'opposition entre le Bien et le mal sont autant de connaissances inspirées anticipant de manière poétique la Révélation.

Les commentaires de l'historien philologue Régis Boyer sont d'une aide précieuse pour comprendre la profondeur de pensée de ce peuple qui a tant marqué l'histoire de l'Europe et dont l'influence s'étendit jusqu'en Russie.

 

Regis Boyer, L'Edda poétique, Fayard, 1992

Tag(s) : #Coin lecture

Partager cet article

Repost 0