Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

BEESandtheROSE.jpgDans la vision Rose-Croix, le but de l'homme sur Terre est de renaitre en Christ, de devenir « Renatus ». Or seul ce Renatus peut se livrer à une observation vraiment scientifique de la nature, sans les entraves, les préjugés et les illusions des prétendus savants de ce monde. S'il peut le faire, c'est qu'il est chrétien et que le chrétien qui meurt et renait à lui-même a les yeux ouverts par l'Esprit Saint. Sa perception des choses lui permet d'exercer une science vraie et pure, non basée sur une vision mécaniste ou pragmatique de l'Univers mais rétablissant l'harmonie dans le domaine du savoir...

 

Dans cet ordre d'idée, l'idéal Rose-Croix est plus que jamais d'actualité : faire de la science une extension de la spiritualité ou pour mieux dire que la science soit motivée et inspirée par la plus haute spiritualité chrétienne me semble être la solution pour sortir de la course effrénée actuelle souvent uniquement motivée par des buts mercantiles.

Par ailleurs, nulle croyance ne doit entraver la recherche scientifique car la compréhension du comment ne peut que se conjuguer à une recherche sincère de la Vérité, base de toute recherche spirituelle.

Nul obscurantisme ne doit entraver l'exploration des lois de l'Univers et nulle méthode de recherche scientifique ne doit être balayée par des lectures littéralistes des Livres Saints. A titre d'exemple

le courant intégriste « Jeune Terre » qui nie toute existence de la planète au delà des 6000 ans bibliques est une illustration inquiétante de ce que peut produire la pensée obscurantiste quand elle s'attaque à la science.

 

Naturellement, s'il faut spiritualiser la science, il faut se garder d'étendre la méthode scientifique à la spiritualité comme il était de mode de le faire dans les cercles occultistes du XIXe tout pétris de scientisme et où l'on rationalisait à outrance phénomènes et expériences spirituelles. La Foi ne se place pas au même niveau que la science. Car si celle-ci est un outil efficace d'exploration et d'action sur le monde, la foi devrait être le moteur motivant cette action et cette exploration de la Création.

 

Et c'est cela le génie de ces premiers Rose-Croix : distinguer science et foi tout en nourrissant la première par la seconde. Autrement dit, par ses pratiques spirituelles le scientifique (tout comme l'artiste) reçoit l'inspiration divine qui le guide dans son travail. Et tout en harmonie qu'il est avec le Souffle divin, ses recherches ne sont motivées que par le bien commun.

 

Nous sommes en présence ici du véritable Humanisme. En effet, c'est une profonde erreur, comme on le fait si souvent, d'opposer l'humanisme et la spiritualité. L'Homme étant né pour Dieu et Dieu n'étant qu'Amour pour l'Homme, le véritable humaniste, celui qui a vraiment à cœur l'intérêt universel de ses pairs, ne peut qu'être tourné vers Dieu, Source du véritable bonheur des hommes.

 

Les Rose-Croix avaient conscience qu'en étudiant l'Univers, l’œuvre du Dieu infini et inconnaissable dans son essence, nous faisons en réalité un pas dans cet infini. Or sans l'aide de Dieu pour nous guider, comment appréhender ce qui par définition nous dépasse ? On ne peut que penser à la première épitre de Paul aux Corinthiens (8,2) : « Si quelqu'un s'imagine connaître quelque chose, il ne connaît pas encore de la manière qu'il faut connaître. ». Car les mystères de l'Univers nous serons inconnus « jusqu'à ce que nous parvenions tous ensemble à l'unité dans la foi et dans la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme parfait, à la taille du Christ dans sa plénitude. » (Ephésiens 4, 13).

 

Par la science christianisée, l'homme n'atteint pas la domination prométhéenne et froide du monde mais réintègre sa nature ontologique de gestionnaire de la Création en harmonie avec celle-ci (et pour le bien de celle-ci) et avec la Volonté du Créateur Suprême.

Tag(s) : #Théologie et spiritualité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :