Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cyrille.jpgLe patriarche de Russie, Cyrille est connu en occident pour ses positions ultra-conservatrices ou en tout cas présentés comme telles par les médias occidentaux.  Nul doute que le discours ci-dessous ne fera pas exception.  Personnellement, je n'y trouve que du bon sens et une grande sensibilité spirituelle.  Il est évident que la lutte contre l'idiocratie propagée par certains médias et la société de consommation qui la sous-tend doit être l'un des principaux champ de bataille gens de bonne volonté dans le siècle à venir. 

 

Intervention du Patriarche Cyrille à Astana

 

Le patriarche de Moscou Cyrille a déclaré que les médias forment souvent chez les jeunes des idéaux tels qu’ils ne leur apportent pas le bien-être dans la vie. « Aujourd’hui, un coup est porté aux âmes des enfants, aux âmes des jeunes, par des forces qui poursuivent un but opposé [au bien-être]: non pas édifier l’âme, mais la dépraver. Aujourd’hui, personne ne force à renoncer à la foi. Mais le flot puissant de l’information, qui s’abat sur la conscience de l’homme contemporain par l’internet, la télévision et les autres médias, forme le plus souvent des idéaux, dont la réalisation n’apporte pas le bien-être », a déclaré le patriarche Cyrille dans son sermon en la cathédrale de la Dormition à Astana.  « On nous appelle constamment à dépenser plus, recevoir plus, posséder plus. L’Église orthodoxe a soutenu et soutient l’aspiration des hommes à un bien-être matériel, mais tout en soulignant que le véritable bien-être de l’homme, son bonheur, dépend de l’état de son âme » a-t-il ajouté. Le patriarche Cyrille a souligné l’importance du travail actif d’enseignement qui doit accompagner la vie liturgique, l’ouverture de nouvelles paroisses, la construction de nouvelles églises. Et ce afin de contrebalancer l’influence du milieu ambiant, même si ce n’est que dans une faible mesure.

 

 

« Lorsque nous faisons le mal, nous nous détruisons nous-mêmes. Nous détruisons nos familles, nous rompons le tissu de saines relations humaines, nous répandons le mal autour de nous. Mais si de nos âmes proviennent de bonnes pensées, le bien se répand dans tout l’espace qui nous entoure : la famille, le lieu de travail, la société et l’État » a dit en outre le primat. « Que Dieu fasse que le travail avec la jeunesse, le travail de nos écoles du dimanche soit dirigé aujourd’hui sur d’édification d’une conception du monde ferme, capable de refouler les tentations diaboliques, de former des idéaux éthiques élevés, de former un système de valeurs qui assure le véritable bien-être de l’homme » a-t-il conclu.

 

SOURCE : ORTHODOXIE.COM

Tag(s) : #Art et Culture

Partager cet article

Repost 0