Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

NewStGeorgeIcon-copie-1.jpgJ'inaugure aujourd'hui une nouvelle rubrique, placée sous les auspices de Saint Michel et de Saint Georges  : « Chronique du lundi ». Toutes les semaines, je propose une réflexion sur l'actualité chrétienne ou l'actualité tout court. Regard personnel, sans doute parfois enthousiaste, parfois enflammé, parfois révolté... Une manière de partager un ressenti et une réflexion sur les temps qui courent. Tous les commentaires sont évidemment, comme toujours, les bienvenus.

 

J'ouvre donc cette rubrique avec la clôture des JMJ de Rio. C'est toujours une bouffée d'air frais que de voir la mobilisation pour les JMJ. Trois millions de personnes présentes lors de la cérémonie de clôture dont on pourra voir quelques moments choisis sur cette video du Figaro. Qu'on soit catholique, protestant ou orthodoxe, comment ne pas sentir un ineffable sentiment de communion devant tous ces frères et ces sœurs chrétiens unis dans la prière ? Non pas bigots intégristes au cœur sec mais âmes assoiffées de Lumière, d'Amour et de Justice.

Si tous les chrétiens du monde, toutes Églises et dénominations confondues pouvaient s'unir au même instant, avec autant d'intensité, dans un « Notre Père », l'Histoire s'en trouverait bouleversée, peut-être même que le temps cesserait d'être !

Mais l'intensité de la prière ne fut pas la seule chose remarquable lors de ces JMJ. Le Pape a confirmé ce que chacun pressentait depuis les débuts de son pontificat : l'évêque de Rome est un homme d'une jeunesse de cœur extraordinaire, assortie d'une rigueur et d'un élan de Charité authentique. Oui, on peut dire que le Pape François est habité par l'Esprit de Vie. Et les changements qu'il entreprend dans l’Église, les questions qu'il a le courage de soulever, les pharisianismes qu'il a la volonté de dissiper en font réellement un champion du Seigneur qui ouvre grand sur le monde les portes d'or de l’Église.

Avec un homme comme cela à sa tête, l'Eglise de Rome pourrait bien devenir réellement Catholique(Universelle) et embrasser le monde dans son ensemble et sa diversité.

Longue vie donc au Pape François !

 

A un autre niveau, j'ai apprécié l'article de l'écrivaine évangéliste Rachel Held Evans publié sur le site de CNN. L'auteure interpelle ses coreligionnaires avec des mots qui filent comme des flèches : « Comment l'Eglise du Christ peut-elle être si politique, si exclusive, si vieux-jeu, si peu concernée par la justice sociale, si homophobe ? Comment peut-on en arriver à un point de devoir choisir entre l'intégrité intellectuelle et la foi, entre la science et le christianisme, entre la compassion et la sainteté ? (...) »

Et de pousser un cri du cœur : « Nous voulons une Eglise dont la sainteté ne se limite pas à la promotion de comportements sexuels, une Eglise qui fasse allégeance au Royaume de Dieu et non à un parti politique, une Eglise qui accueille et qui mette fin aux guerres entre la science et la foi, nous voulons savoir ce que nous défendons pas contre qui nous nous battons (...) »

Et d'arriver à la conclusion, dure, sans concession : « Nous jeunes, nous quittons l'Eglise évangélique pas parce qu'elle n'est pas assez cool mais parce que nous n'y trouvons pas Jésus. Beaucoup de personnes de ma génération sont attirés par des Eglises de hautes traditions : Catholique, Orthodoxe, Episcopale. Précisément parce que les anciennes formes de liturgies semblent tellement dénuées de prétention, si peu concernée par le fait d'être cool et si authentique que c'en est rafraîchissant. »

Soit l'opposé de ce qui est habituellement annoncé ailleurs à savoir la désertion des Eglises traditionnelles pour les évangéliques. Le mouvement de balancier partirait-il dans l'autre sens aux USA ? A bon entendeur !

 

Enfin, je déroge à la tradition qui consiste à garder le meilleur pour la fin. Là, j'arrive au pire de la semaine. En Belgique, Madame Gaëlle Smet, employée par le Mouvement Réformateur (parti politique libéral) a cru bon d'ironiser sur son compte tweeter au sujet de la catastrophe ferroviaire de Saint Jacques : « Les couillons qui ont marché pendant des semaines pour joindre Compostelle sont privés de célébrations à cause de ceux qui arrivaient en train. ». Le comble, Madame Smet, est conseillère en affaires éthiques pour le président du parti, Charles Michel ! On ne peut que conseiller plus de discernement à M. Michel dans le choix de ses collaborateurs. Surtout que le MR est un parti honorable, plutôt engagé dans le dialogue et la promotion du respect. De nombreux chrétiens font parties de ses élus ainsi que des fidèles d'autres religions ou sans religion aucune. Un parti d'ouverture donc qui, à quelques mois d'élections primordiales, devrait être attentif à s'entourer de bons collaborateurs. Madame De Smet se présente d'ailleurs comme suis sur son compte tweeter : « Tombée petite dans la marmite à acide. Sniper cynique. N'aime rien. Ni personne. Ravis de la crèche s'abstenir. »

Lorsqu'on n'aime rien, ni personne, on s'abstient de faire de la politique, de l'éthique ou de prendre la parole en public.

Je ne peux m'empêcher d'être consterné par ce tweet. Outre un manque de respect total pour les familles touchées par la tragédie, la violence de ce tweet exprsaint michel02ime également une totale absence de compassion, le tout sous-tendu par une haine du christianisme non dissimulée. Madame De Smet s'est trompée de lieu et d'époque et aurait sans doute mieux exercé son métier auprès du Petit Père du Peuple.


Soyez sans crainte, Madame Smet, les « couillons » ont le pardon facile, ça fait partie de leur philosophie. Vous avez certainement beaucoup souffert pour en arriver à ce point, je vous souhaite donc sincèrement un prompt rétablissement pour vos blessures à l'acide. Vous verrez l'ouverture à autrui et l'empathie guérissent de beaucoup de choses... 

Tag(s) : #Chronique du Lundi

Partager cet article

Repost 0