Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

NewStGeorgeIconCette semaine fut marquée par l'interview que le Pape François a accordée au Père Antonio Spadaro et publiée dans l'ensemble des revues jésuites du monde. Dans cette intervention, le Pape dévoile un peu plus sa hauteur spirituelle, ne craignant pas de remettre à leur place les problématiques morales habituellement (et platement) mise en avant pas les responsables ecclésiaux. Il ne craint pas non plus, de condamner l'attitude ultra qui prédomine dans certains milieux et de désigner comme telles ce qui perverti le christianisme depuis trop longtemps (récupération politique de l’Église, attitudes ascétiques extrêmes, machisme, autoritarisme, légalisme, dolorisme, conservatisme, ...). En une trentaine de pages, on a une remise en perspective du christianisme et de l’Église censée témoignée de la Lumière Résurrectionnelle. Avec délicatesse, finesse et intelligence, François remet le corps divin qu'est l'Eglise sur la route qu'il n'aurait jamais dû donner l'air de quitter. A lire absolument ! Dans un élan d'enthousiasme, j'ai enfin envie de saluer un grand homme qui a tout à fait la stature pour être un guide spirituel de l'Occident chrétien (Et j'inclus dans cet Occident, l'Amérique du Sud et l'Afrique).

 

Pape qui d'ailleurs ne s'arrête pas en si bon chemin et qui vient de prononcer un discours des plus enflammé contre la société de consommation globalisée. Société marchande reposant sur une idole : l'argent. C'est donc à ce monde idolâtre que le Pape s'attaque ICI, remettant l'homme et la dignité au centre de la société1 : En ce moment, au centreraph de notre système économique, de notre système globalisé qu’on nous propose pour notre vie, au centre il y a une idole. Et cela ne peut pas se faire. On ne peut pas le faire. Luttons tous ensemble pour qu’au centre au moins de notre vie il y ait l’homme et la femme, la famille, nous tous, afin que l’espérance puisse aller de l’avant que qu’on ne se laisse pas voler l’espérance.

 

Et on pourra dire que ce Pape François s'y entend pour donner de l'espérance... et de l'enthousiasme  !

 

 

 

 

 

1Signalons au passage qu'une société tournée vers Dieu ne peut qu'être humaniste et inversement, une société qui mettrait réellement l'homme au centre de ses préoccupations ne peut qu'être tournée vers le Dieu Incarné, parfaitement homme et parfaitement Dieu. Opposer Humanisme et Christianisme comme cela se fait souvent est un sophisme et un non-sens.

Tag(s) : #Chronique du Lundi

Partager cet article

Repost 0