Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

NewStGeorgeIcon« Incarnez le changement que vous voulez voir advenir dans le monde » disait Gandhi. Sage principe que celui-là. Chaque individu est fait à l'image de Dieu, par conséquent il est co-créateur du Monde avec son divin parent. Cette co-création ne se limite pas à un principe de royauté spirituelle inhérent à chaque être humain, il s'applique aussi aux affaires du monde. Or fors peut-être pour les quelques vrais ermites vivant encore dans de rares grottes reculées, chacun fait partie du monde et devrait se sentir concerné par le cours des événements. C'est pourquoi, je trouve que chaque être humain se devrait d'avoir une image forte du monde dans lequel il veut vivre et qui plus est s'il se pique de mener une vie spirituelle. Je ne parle pas d'avoir une couleur politique affirmée, encore qu'il n'y a aucun mal, je parle de quelque chose de plus fondamental : la création de l'avenir. Avant de se décider dans les salons feutrés des grands financiers ou dans les assemblées agitées des parlements, l'Histoire se construit peut-être dans l'esprit et le coeur des gens qui la peuplent.

Tous les groupes spirituels ont compris cela et tentent de mener à l'être leur vision des choses. Les groupes initiatiques ont en général une vision moderne, humaniste et libre de la société, l'individu est placé au centre des préoccupations et c'est à la société de s'adapter, de se réformer sans cesse pour que chacun puisse vivre dignement et faire éclore son potentiel positif avec un maximum de liberté.

C'est vrai pour la Franc-Maçonnerie (VOIR ICI) et pour la Rose-Croix (VOIR ICI).

Certes, on me dira que le monde initiatique est varié et que certains peuvent afficher parfois des idées très réactionnaires ou porter aux nues des modèles totalitaires.

Néanmoins, depuis des siècles, la tendance général dans ces milieux tend vers une recherche de liberté. Dans les Eglises officielles non plus, on ne peut pas faire de généralité, un récent sondage indiquait que la majorité des catholiques sont plus progressistes qu'on ne le croit d'habitude (VOIR ICI)

Ce n'est sans doute pas le cas de la hiérarchie de l'Eglise Russe qui ne se gêne pas pour prendre position sur l'Ukraine par la voix de son numéro deux (VOIR ICI). Je suis toujours outré par l'argument d'autorité doublé de culpabilisation insidieuse. Espérant motiver les fidèles Ukrainiens à rester sous l'influence Russe, le dignitaire n'a pas peur de citer un saint du VIe siècle :  « Je ne connais pas de chute qui soit arrivée pour une autre raison que celle-là. Vois-tu quelqu’un tomber ? Sache qu’il s’est dirigé lui-même. Rien n’est plus grave que de se diriger soi-même, rien n’est plus fatal »...

« Rien n'est plus grave de se diriger soi-même, rien n'est plus fatal » ? Vraiment ? Et c'est bien sûr l'Eglise Russe Orthodoxe qui va se faire la porte-parole de la volonté divine ? Et dans ce cas précis indiquer aux Ukrainiens ce qui est bon pour eux ? Naturellement... Apparemment le droit élémentaire des peuples et des individus de décider pour eux-mêmes n'est pas définitivement acquis.

Je veux être plus clair. Je crois vraiment que chaque être humain a une vocation positive à accomplir, une tâche, un rôle, une mission que Dieu veut le voir réaliser et pour laquelle Il l'a pourvu de talents et de dons. En plus de cela, je suis fermement convaincu qu'il y a une mission globale inhérente à toute l'humanité qui est de passer de l'image de Dieu à sa ressemblance, c'est-à-dire d'actualiser ce pourquoi l'humanité fut créée : la divinisation de l'être et la parfaite transparence aux énergies divines.

Cette mission individuelle et collective est ce qu'on appelle la volonté de Dieu. Par essence, elle n'est pas en contradiction avec la recherche légitime du bonheur et avec la liberté de pensée, de parole et d'action. Que du contraire.

Par conséquent, je dénie à quiconque ou à toutes institutions, fussent-elles déclarées saintes par ceux qui en font partie, de décider ce qu'est la volonté de Dieu pour un individu ou une collectivité.

 

Le seul endroit où la volonté divine est révélée à l’intéressé, c'est le secret du cœur de celui-ci.

 

Ceci étant dit, les révoltés de Maïdan et l'Occident doivent être sur leur garde, non seulement à cause de la menace de l'Ours Russe mais aussi parce qu'un tiers des rangs insurgés est déjà corrompu par les forces de l'ombre nationaliste à tendances clairement nazies (VOIR ICI).

 

Alors que l'Ukraine risque de sombrer d'un instant à l'autre dans le chaos. Alors qu'un peuple épris de liberté risque d'être broyé entre deux nationalismes intransigeants, ce coin d'Europe (et oui!) a besoin de toutes nos prières. Prière ? C'est sans doute ce qu'est la performance artistique l'  « Eternité de l'Instant ». Particulièrement délicate, on la trouvera dans la vidéo ci-dessous. Trois démarches artistiques mises en interaction : le dessin, la musique et la parole poétique, avec l'artiste biélorusse Irina Kotova, le compositeur et pianiste Kirill Zaborov et le P. Christophe Levalois. Moment de sérénité réellement inspiré que partagent ces trois artistes de talent. Si j'aime la spontanéité profonde d'Irina Kotova et les touches chromatiques pleines du piano de Kirill Zaborov, je suis particulièrement sensible à l'écriture de Christophe Levalois. Je trouve que l'auteur transmet admirablement ce quelque chose d'indéfinissable, à la fois poétique et libre, simple et grandiose, mystique et concret, humble et épique qui palpite au coeur de la pensée chrétienne quand elle saine et reliée.

 

 

Tag(s) : #Chronique du Lundi

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :