Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

drapeau-europeen2.jpgA Londres ce week-end du 26 novembre, se tenait un colloque ayant pour thème « Au-delà de l'Individualisme ». Organisé par le groupe de pression anglais « Christian Concern »et le parti chrétien démocrate « Christian Peoples Alliance », ce colloque rassemblaient de nombreuses personnalités du monde chrétien anglais et d'Europe. Ci-dessous une traduction maison d'un article compte rendu de cette manifestation. Je ne peux m'empêcher de me faire la réflexion du manque d'initiative de ce genre en francophonie.

Par ailleurs, il m'apparait désormais, en ce temps de crise où l'Europe a montré ses limites qu'il faut absolument redonner un nouveau souffle au projet européen. Or, en tant que chrétien, nous savons que ce qui se bâtit sans Dieu ne peut avoir qu'une existence limitée car non irrigué par la Source de Vie. A plusieurs moment de son histoire depuis le haut Moyen-Âge, c'est le christianisme qui fut l'inspirateur et le ciment du projet européen. Le drapeau européen n'évoque-t-il pas les 12 étoiles qui entourent la couronne de la Vierge Marie ? Qu'on se le dise l'Europe sera chrétienne ou ne sera plus... car seul la foi en Christ, seul le réenracinement dans notre identité profonde, seul la force accordée par Dieu pourront donner le sens et l'énergie pour bâtir une Europe solide et prospère !

 

Les Chrétiens réfléchissent sur leur avenir dans une Europe sécularisée.

 

Les Chrétiens sont prévenus qu’il est impératif pour eux de trouver une nouvelle manière de promouvoir leurs croyances s’ils veulent répondre au défi de la sécularisation agressive et de l’érosion des valeurs chrétiennes dans toutes les sphères de la vie.

Dans son discours d’ouverture de la conférence « Au-delà de l’Individualisme » de vendredi, l’évêque Monseigneur Michael Nazir-Ali s’est déclaré étonné d’apprendre qu’une infirmière avait été suspendue en Grande Bretagne pour le motif d’avoir proposé de prier pour un patient. Michael Nazir-Ali s’est dit d’autant plus choqué que la plupart des institutions et services publiques maintenant considérés comme acquis avait été mis en place par des Chrétiens.

Et l’évêque de mettre en garde contre l’érosion rapide des valeurs chrétiennes inhérentes à l’histoire de la civilisation européenne. Cette sécularisation agressive doit être bien comprise par les Chrétiens s’ils veulent y faire face.

Les politiciens offrent des valeurs faibles comme le « respect » ou la « tolérance ». L’évêque fait remarquer que de tels mantras politiques ne sont pas suffisant pour cimenter la cohésion de la société.

En revanche, le Christianisme propose à l’Europe une direction pour aller au-delà de l’individualisme qui a fini par caractériser ce continent.

« Avoir de l’individualisme sans aucun sens du bien commun est véritablement dommageable pour la société » dit-il.

L’évêque Nazir-Ali prend note des tentatives de la société pour détacher des concepts comme l’égalité et la diversité de leurs racines chrétiennes sans lesquelles elles ne peuvent être comprises. En effet, ces valeurs n’ont de sens que si l’on tient compte de l’origine commune de toute l’humanité et de sa valeur intrinsèque comme création de Dieu.

Quand à la diversité, elle doit être comprise comme « hospitalité chrétienne » plutôt que comme un multi- culturalisme qui ne mène qu’à la ségrégation et à l’isolement des communautés.

L’évêque Nazir Ali fait aussi remarquer que le respect de la conscience individuelle n’a pas été mis en avant dans la législation récente en Grande Bretagne. Il s’est dit inquiet par plusieurs procès en Angleterre impliquant des Chrétiens et où les droits de ceux-ci avaient été bafoués.

« Nous devons respecter l’autonomie de la loi publique mais nous devons également faire en sorte que la loi respecte les choix et la conscience des individus. »

 

Par ailleurs, le docteur Os Guinness a fait remarquer que le plus grand défi auquel faisait face la société d’aujourd’hui était d’apprendre à vivre avec nos différences.

“L’émergence d'un espace public global nécessite que les Chrétiens parlent d'une seule voix constructive. Les Chrétiens doivent se battre pour le bien commun. Toutefois les Chrétiens d'Europe sont mal préparés pour s'engager dans le défi de la vie publique. Nous devons faire émerger une citoyenneté qui aime Jésus mais comprend aussi le challenge de la vie publique. »

 

Etait également présent le ministre de l'intérieur hollandais Eimert van Middelkoop qui a clairement mis en garde contre l'état d'esprit farouchement anti-chrétien qui prévaut au sein de l'Union Européenne. Eurosceptique, Eimert van Middlekoop a expliqué que le projet européen a échoué à gagner les cœurs et les esprits en traitant les personnes comme des choses économiques. Il est nécessaire, dit-il, de réorganiser la société en Europe sur bases des valeurs chrétiennes fondamentales. « Notre continent a besoin de l'évangile. Nous avons besoin d'être cohérent, unis, d'avoir un plan et de trouver notre voix » conclu-t-il.

 

SOURCE : CHRISTIAN TODAY

Tag(s) : #Lifestyle - Société & Ecologie

Partager cet article

Repost 0