Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

multivers-copie-1.jpgIl leur proposa une autre parabole : « Il en va du Royaume des cieux comme d'un homme qui a semé du bon grain dans son champ. Pendant que les gens dormaient, son ennemi est venu ; par-dessus, il a semé de l'ivraie en plein milieu du blé et il s'en est allé. Quand l'herbe eut poussé et produit l'épi, alors apparut aussi l'ivraie. Les serviteurs du maître de maison vinrent lui dire : “Seigneur, n'est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ ? D'où vient donc qu'il s'y trouve de l'ivraie ? ” Il leur dit : “C'est un ennemi qui a fait cela.” Les serviteurs lui disent : “Alors, veux-tu que nous allions la ramasser ? ” — “Non, dit-il, de peur qu'en ramassant l'ivraie vous ne déraciniez le blé avec elle. Laissez l'un et l'autre croître ensemble jusqu'à la moisson, et au temps de la moisson je dirai aux moissonneurs : Ramassez d'abord l'ivraie et liez-la en bottes pour la brûler ; quant au blé, recueillez-le dans mon grenier.”  » (Mt 13 ; 24-30)

 

Et si le seul devoir de l'homme ici-bas était de trier le bon grain de l'ivraie ? Et si effectuer ce tri était la seule façon pour lui d'être heureux, d'être vraiment heureux ?

Dans cette parabole, Dieu sème le bon grain dans son champ. Le champ de Dieu, c'est le Multivers, la Création tout entière, depuis le tréfonds des océans jusqu'aux étoiles de la galaxie la plus éloignée. Chaque parcelle de réalité est le champ de Dieu. Or, il est dit ici que Dieu a semé du bon grain dans l'ensemble de son champ. Tout l'Univers est empli de bon grain, de bonnes graines propres à donner des fruits : graines de connaissance, graines d'amour, graines élevant l'âme, graines de beauté, graines images de la splendeur de la Trinité... A la base, la Création est bonne, totalement bonne, c'est à dire qu'elle est en parfaite synergie, en parfaite harmonie avec les énergies divines. Puis, par distraction, par endormissement, par manque d'éveil et de maturité, les gardiens du champ laissent entrer l'ennemi. Celui-ci jette dans la Création l'ivraie qui se mélange au bon grain. Qu'est ce que l'ivraie ? Une contrefaçon de grain, un simulacre qui pousse anarchiquement.

Alors que le grain nourrit et fortifie le corps, l'ivraie induit l'ivresse et à forte dose, la mort. Autrement dit, alors que la nourriture divine présente dans la Nature élève et fortifie l'âme, la grossièreté de l'ivraie étourdit et tue le développement spirituel.

 

Et voici que l'homme Adam qui n'était autre que celui qui avait été chargé au départ de surveiller le champ regarde, surpris, le tableau qui s'offre à lui : une Création où le Bien et le mal, où la Lumière et les ténèbres, sont si intrinsèquement liés qu'il devient presque impossible de les distinguer. Tellement liés que certains iront même jusqu'à nier leur existence absolue relativisant le blanc et le noir pour ne plus voir qu'un infini dégradé de gris.

L'homme, de bonne volonté, propose à son Créateur de réparer les dégâts, de faire le jardinier et de séparer le bon grain de l'ivraie, la Lumière des ténèbres. Mais Dieu connaît sa créature, Il sait avec tendresse les maladresses dont elle est capable et il l'enjoint à la plus extrême prudence car en voulant séparer l'un de l'autre, elle est capable de tout arracher. Et c'est toute l'histoire de l'homme, de ses manques de discernemvincent-van-gogh-le-semeur-au-soleil-couchant-n-2114466-0.jpgent, de son absence de subtilité, de sa myopie atavique qui est résumé en une phrase d'Evangile. Inutile une fois de plus, de citer les stations infernales où l'homme se rend en marchant sur des chemins pavés de bonnes intentions. Et Louis Claude de Saint Martin de s'écrier : « Hélas ! l'âme de l'homme est un crible qui devait empêcher le mal de pass er avec le bien : elle a corrompu ses voies, elle n'a servi que de crible au mal, et elle a empê ché le bien de passer. » (L'Homme de Désir, p70) (à suivre...) 

Tag(s) : #Théologie et spiritualité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :