Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alors que l'islam vindicatif n'a de cesse de faire parler de lui en orient comme en occident, alors que l'obscurantisme gagne du terrain.  Alors que les chrétiens du Proche-orient et d'Asie sont de plus en plus victimes de brimades et que la masse silencieuse musulmane donne l'impression de pencher dangereusement vers les partisans du jyhad, l'éminent docteur soufi Muhammad Tahir-ul-Qadri vient de promulguer une fatwa contre le terrorisme. 

Venant d'un soufi, cette fatwa montre s'il le fallait encore, que l'avenir de la spiritualité et de la civilisation (en orient comme en occident) se trouve dans la compréhension intérieure et ésotérique des traditions.  Compréhension qui ouvre la voie du coeur et qui embrasse le monde et l'altérité plutôt que d'emprisonner la conscience dans des dogmes stériles et mortifères. 

 

 

Un éminent érudit musulman d'origine pakistanaise, Muhammad Tahir-ul-Qadri, a condamné aujourd'hui les terroristes comme des ennemis de l'islam, dans une fatwa rendue publique à Londres.
Il a souligné que les actes de terrorisme ne pouvaient avoir aucune justification au nom de l'islam, condamnant notamment les attentats d'Al Qaïda, dans cette fatwa de quelque 600 pages, présentée au cours d'une conférence de presse à Londres en présence notamment de députés et de représentants d'associations caritatives.
Les kamikazes "ne peuvent pas prétendre que leur suicide sont des actes commis par des martyrs qui deviendront des héros de la Oumma (la communauté musulmane), non, ils deviendront des héros du feu de l'enfer", a déclaré le Dr Tahir-ul-Qadri.
Cette fatwa "peut être considérée comme l'argumentaire théologique le plus complet contre le terrorisme islamiste à ce jour", selon la fondation londonienne Quilliam, qui combat l'extrémisme musulman.
Si d'autres responsables musulmans avaient par le passé déjà condamné le terrorisme, M. Qadri, qui s'est exprimé en anglais et en arabe, a souligné que cette fatwa écartait complètement tout type d'excuse pour justifier la violence.

Muhammad Tahir-ul-Qadri est à la tête du mouvement Minhaj-ul-Quran, une organisation de tradition soufie, qui combat l'extrémisme religieux dans des centres situés dans des dizaines de pays.

 

Source : Le Monde

 

Partager cet article

Repost 0