Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

gandalf-the-gray-wallpapers_35610_1920x1200.jpgAutrefois, dans les premiers temps du christianisme, avant l'An Mil, quand la foi était jeune et vive, des sages arpentaient les terres celtiques. Libres comme l'Esprit, ils n'appartenaient à personne sauf au Créateur.

 

Ô Celtie, âme d'émeraude, falaises tranchées par les lames du vent, vallées boisées comme éclairées de l'intérieur par l'averse d'or du soleil, tu as enfanté tant de bardes, de héros, de mystiques... Et parmi eux, les Ceili dé, les vassaux de Dieu. Ne ressemblaient-ils pas aux druides ancestraux avec leur longues barbes et leurs longs cheveux ? Leurs yeux de braises n'avaient-ils pas contemplé les mystères indicibles de l'au-delà ? Leur âme n'avait-elle pas été illuminée par la Lumière incréée ?

 

Ces hommes, amis de Dieu, ne répondaient qu'à une seule autorité, excepté Dieu : l'Archange Michel. L'Archange du combat, de la tempête, de la foudre et de l'illumination mystique était leur protecteur. Moines errants de l'extrême, anarchistes spirituels, ascètes invincibles, les Ceili dé lançaient leurs prières au cœur des éléments qui se heurtent, déchaînés, sur la terre de Celtie. Ils marchent aux confins du monde, là où la Terre s'abîme dans la mer, là où l’Éternité affleure à la réalité. En Celtie, l'île d'Avalon et celle de Tir Na Nog se laissent deviner pareilles aux récifs qui surgissent du brouillard dense. Îles de l'éternelle jeunesse, noms poétiques du Royaume, reflets d'éternité présent en ce monde et qu'on peut appréhender dès cette vie.

 

Les moines irlandais vont fonder le skellig Michael, « le Rocher de Saint Michel », monastère improbable perchée à l'extrême ouest de l'île. Les Celtes sont des héros nés, des guerriers, ils sont nés pour se confronter au mal en d'épiques batailles. L'âme celtique est particulière, qu'on lise les légendes celtes, qu'on s'ouvre à leurs mythes car les mythes sont la langue de l'âme d'un peuple. Qu'on écoute le son mélancolique de la cornemuse, les envolées de la flûte, les déchirements du violon, les Celtes sont des guerriers poètes portant en eux une inénarrable nostalgie de l'au-delà et une capacité innée à la dramatisation.

 

Les vassaux de Dieu vont, au cours des siècles, composer des hymnes et des prières à l'Archange Michel, liant définitivement l'âme irlandaise et celtique au champion céleste :

 

Nous croyons fermement en la Trinité

Non dans l'humaine renommée

Alors quand nous avons besoin d'aide, nous appelons et prions

L'Archange de Dieu qui a pour nom Michael

Qu'il soit celui que Dieu envoie pour nous libérer

Et pour nous maintenir sain et sauf jusqu'aux portes du Ciel

Quand à notre dernier souffle, à l'heure où nous laisserons

Nos corps derrière nous sur le rivage terrestre.

 

Le Prince sombre voudra nous montrer les ténèbres d'en-bas

Non, nous ne voulons pas aller là où il veut nous mener

De son pas plein d'orgueil, car il veut nous guider

Dans son pays d'amertume, de mensonges, de haine et de cupidité

Alors Michael Archange, toi et ton armée angélique

Aide-nous de toute ta puissance

Que nous puissions nous réjouir et, en cette heure

Élever nos voix à l'unisson avec le chœur des anges et des justes

 

Saint Michael, nous prions que tu chasses loin de nous

Le visage féroce de l'antique ennemi

Et qu'après nos épreuves, tu nous envoie au repos

Dans le Royaume de Dieu où tous nous désirons aller

Aide nous Saint Michael, le jour et la nuit

Jusqu'à ce que nous soyons en la bonne compagnie des Saints

Car nous sommes séparés de Dieu et sans toi, nous sommes fragiles

Ô Saint Michael, notre protecteur, entend notre appel.

 

Saint Michael, défend -nous avec tout ce que tu peux envoyer

Marche à nos côtés avec ton armée de guerriers saints

Saint Gabriel, Saint Raphael et tous les anges

Intercède pour nous lorsque nous en aurons le plus besoin

Alors victorieux, tu nous mèneras devant le Roi de l'Infini

Et nous vivrons à jamais en Son Paradis

Avec le Père, le Fils et le Saint Esprit

Gloire à notre seul Dieu, la Trinité.1

 

 

Ce n'est pas un hasard si les grandes épopées chevaleresques s'épanouissent en terres celtiques, comme nées de la rencontre entre cette âme indomptable et l'Archange guerrier. Pays-de-galles-114.jpg

 

1In trinitate spes mea, hymne à Saint Michael composée par le fondateur des Ceili Dé, Saint Colman. La traduction du latin vers l'anglais a été effectuée par le webmaster du site catholique « Aliens in this World ». La traduction de l'anglais vers le français a été réalisée par l'auteur de ce blog.

 

PHOTO : Copyright Odalis Duncan

Tag(s) : #Anges - Vertus & Esprit Chevaleresque

Partager cet article

Repost 0