Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

uniteimage.jpgL’Église est la communauté de tous les chrétiens, elle n'est pas une institution humaine, pas une religion mais une œuvre théandrique, une construction éternelle suspendue entre Ciel et Terre, l’Église est le corps du Christ.
En tant que telle comment ne pas voir que tous les schismes font le jeu de notre adversaire, comment ne pas voir l'infantilisme de nos querelles internes ?  Nous avons des différences d'approches entre catholiques et orthodoxes ? Et bien soit, que cela ne nous empêche pas de communier ensemble ! Le banquet auquel nous sommes invités dépasse tellement de loin tout ce que n'importe quel esprit humain peut conceptualiser, qu'il rend futile nos disputes.
Le grand théologien catholique Thomas d'Aquin n'a-t-il pas admit lui-même, après une rencontre foudroyante avec le Christ à la fin de sa vie, qu'il n'avait rien compris ?  Que tout ce qu'il avait écrit, sa fameuse somme théologique, était infiniment loin en deçà de la réalité ? En est-il différent pour les autres théologiens, saints ou docteurs ?
Non.  Le mystère dépasse tellement notre esprit limité et nos trois dimensions usuelles, qu'il est vain de se rejeter mutuellement sur des différences conceptuelles.  

Les protestants ont une approche différente sur les sources à considérer dans la vie chrétienne, sur la place à donner à ceux qui sont en Dieu, sur la manière de communier avec le Sauveur ? Et alors ? Qui a dit qu'il n'y avait qu'une seule manière de tisser une relation personnelle et communautaire avec le Christ ?
Ne suffit-il pas d'être deux réunis en Son nom pour qu'Il soit là ?

Faut-il pour autant gommer nos différences ? Certes non.  Nous sommes les cellules du corps du Christ.  Une cellule du cerveau n'est-elle pas différente de celle du cœur ou de celle du foie ? Toutes ont leurs particularismes mais toutes procèdent du même corps.

Loin d'être la vieille dame acariâtre qu'on présente souvent, l'Eglise du haut de ses deux mille ans n'est encore qu'un embryon dans un monde appelé à devenir réellement chrétien.  Or dans le développement du fœtus, la vie humaine débute avec l'union de deux cellules pour aboutir à l'extrême diversité et spécialisation des milliards de cellules composant le corps.
De même, l’Église a commencé par l'union d'une cellule de disciples avec Dieu au sein de la matrice du Saint Esprit.  S'ensuit logiquement une division et une spécialisation cellulaire conduisant au développement de l'ensemble du corps selon l'ADN qui est le symbole de Nicée Constantinople.

Quiconque d'ailleurs adhère à cette déclaration de foi de Nicée Constantinople devrait être considéré comme chrétien quelque soit la manière adoptée de vivre cette foi.  Ni plus, ni moins.  En effet, cette déclaration protège des principales hérésies susceptibles de faire éclater le christianisme de l'intérieur : spiritualisme extrême, élitisme gnostique, non consubstantialité de la Trinité et non divinité du Christ.  Contre toutes ces petites ou incomplètes interprétations du Mystère, il fallait combattre.  Mais depuis longtemps les gardes fous ont été placé et la foule des chrétiens peut admirer le panorama sans risquer de perdre pied.  Alors, inutile de se disputer à l'intérieur de l'enceinte !

Je propose donc simplement de vivre nos différences comme un enrichissement mutuel et non comme un prétexte d'anathémisation. 

Car il temps de se réveiller et d'être unis. Notre tâche en ce XXIe siècle est immense.  Le christianisme n'est pas une étiquette, un label culturel, une carte de parti ou d'affiliation à une amicale.  Le christianisme n'est même pas une religion.  Le christianisme est une vie de rencontre avec Celui qui ne cesse de vouloir se faire connaître, avec Celui qui respecte la liberté de sa créature plus que tout, avec Celui qui créa l'Univers et descendit pour nous montrer son amour infini. 
Le christianisme est une responsabilité et un devoir, un combat et une vocation.

Responsabilité de se construire en Lui, responsabilité de faire croître la Lumière reçue, responsabilité de la faire rayonner...

Devoir de service, d'empathie et de charité envers ceux qui souffrent, non par obligation mais mû par l'amour qui vient de la Source de Tout, de ceux qui ont reçu la Grâce et ont changé leur cœur, devoir de ceux qui sentent l'Amour et vivent un pied dans l’Éternité...

Combat pour la dignité de l'Homme, combat pour le Bien, combat pour la Vérité indicible, combat pour la Vie, combat contre l'esclavage, la mort et les ténèbres...

Vocation de se heurter à l'ignorance, à la mesquinerie, à l'égoïsme qui règne en maître...

Entre la sécularisation et les sectes, entre l'abrutissement des masses et l'intellectualisme athée, entre l'obscurantisme et le scientisme, entre les religions prosélytes et la laïcité, il est nécessaire que nous nous unissions pour répondre avec force, amour et vérité aux défis du XXIe siècle.

« Oui, vous tous qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. Il n'y a plus ni Juif, ni Grec ; il n'y a plus ni esclave, ni homme libre ; il n'y a plus l'homme et la femme ; car tous, vous n'êtes qu'un en Jésus Christ. Et si vous appartenez au Christ, c'est donc que vous êtes la descendance d'Abraham ; selon la promesse, vous êtes héritiers. » (Ga 3 ; 27-29)

Alors à plus forte raison, nous protestants, catholiques ou orthodoxes sommes un en Jésus-Christ.

Chrétiens, il est temps de répandre le brasier de Lumière et de Vie que le Christ était impatient de voir s'allumer !Semaine_priere_unite_chretiens_0.jpg
Il est temps de rayonner au cœur de nos villes, dans le désert de la vacuité consumériste !
Il est temps de faire resplendir la joie, les chants et la Lumière de la Résurrection !
Il est temps de faire Un dans notre diversité !
Il est temps de nous unir afin de montrer l'exemple, d'être le digne corps du Christ et d'annoncer la Bonne Nouvelle aux Nations !

Tag(s) : #Union des chrétiens

Partager cet article

Repost 0