Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Mise au goût du jour du personnage de l'Homme d'Acier dans ce film pour le moins impressionnant de Zack Snyder.  J'ai toujours été frappé par le côté christique du personnage de Kal el (Superman) :  un être venu de l'extérieur investit de pouvoirs colossaux, qui arrive en tant qu'enfant et qui, malgré les dit pouvoirs, résiste à la tentation d'instaurer un règne politique sur Terre.  Au contraire, Kal El va s'éprendre de la faible espèce humaine jusqu'à accepter de devenir faible et risquer sa vie pour ceux et celles qui, effrayés par son origine et son pouvoir ont plutôt tendance à le rejeter.
Sur le même thème, la série Smalville avait déjà exploré avec brio le thème de l'adolescence du héros et bénéficiait d'acteurs de haut vol (on se souviendra de la subtilité psychologique de Michael Rosenbaum et de John Glover incarnant respectivement Lex Luthor et Lionel Luthor).
Le film laisse moins de place à la finesse de jeu pour mettre en valeur des effets spéciaux réellement époustouflants.  En ces temps de crise et de grandes interrogations, l'ambiance "fin de monde" et destruction de la civilisation révèle beaucoup de chose de l'imaginaire collectif et des craintes qui nous habitent. En conclusion, avec son brio, son intelligence et son talent habituel, Zack Snyder nous livre ici un nouveau conte épique qui vaut le détour.

 

 

Tag(s) : #Cinéma & Séries TV

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :