Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Tentation-au-desert.jpgLe diable l’emmène encore sur une très haute montagne ; il lui montre tous les royaumes du monde avec leur gloire et lui dit : « Tout cela je te le donnerai, si tu te prosternes et m’adores. » Alors Jésus lui dit : « Retire-toi, Satan ! Car il est écrit : Le Seigneur ton Dieu tu adoreras et c’est à lui seul que tu rendras un culte. » Alors le diable le laisse, et voici que des anges s’approchèrent, et ils le servaient.

 

La dernière épreuve qui attend le Christ est double. D'une part, c'est la tentation matérialiste et d'autre part celle de l'emprise spirituelle.

Le diable lui propose rien de moins que de régner sur les royaumes du monde. Or la mission du Christ, qui est aussi la nôtre, n'est pas d'instaurer un règne coercitif sur les Hommes et sur la Nature. Notre mission est d’œuvrer en parfaite intelligence avec la Nature et les Hommes afin de préparer la venue du Royaume.

Être chrétien, c'est prendre conscience que l'essentiel n'est pas la conquête du pouvoir ou la course aux richesses mais le rétablissement des liens avec le prochain et avec Dieu. On le sait, la course au pouvoir est fluctuante, capricieuse et passagère, elle focalise l'attention et l'énergie sur l'ivraie, c'est-à-dire sur le toxique, sur l'illusion. Seul les liens entre les Hommes sont réels, seul la conquête de nos passions nous inscrit dans le durable, seul la guérison de nos blessures est réellement important.

Cela ne veut pas dire qu'il ne faille pas rechercher l'évolution sociale. La pauvreté n'est pas une valeur en soi, de même que le refus des plaisirs de la vie n'apporte rien au développement spirituel. Au contraire, il peut même entretenir un esprit chagrin et frustré contraire à la joie profonde qui devrait animer toute personne en quête. Non, l'essentiel c'est l'état d'esprit dans lequel on vit, le degré d'indépendance par rapport aux biens matériels et aux plaisirs, la force de générosité et d'amour qu'on permet d'entrer dans notre coeur.

 

Mais cette dernière épreuve ne concerne pas que la poursuite cupide de richesses ou de pouvoir matériel. Elle concerne aussi le pouvoir spirituel. Car on peut régner de manière dictatoriale spirituellement. Cette cupidité là est d'un autre ordre, peut-être plus grave que la précédente. On instaure un pouvoir spirituel auquel on soumet les peuples, chaque âme prêtant une allégeance forcée est comme un sac d'or extorqué au paysan.

C'est à cette dernière tentation qu'ont cédé et que cède encore bon nombre d'Eglises, de sectes ou autres chapelles racoleuses. Tout est bon pour attirer à soi. Or, la vraie spiritualité est une voie d'éveil, une voie d'évolution. C'est humblement, par une liberté souveraine et irréductible que l'âme doit s'engager à la suite de Dieu.

Certes, on peut avoir des compagnons de route, c'est même souhaitable puisque la relation à l'autre fait partie du chemin et d'une spiritualité réellement vécue. Certes, on peut être guidé un temps dans son cheminement par quelqu'un ayant emprunté une route similaire mais en aucun cas le chemin ne peut s'accomplir sous la coercition fut-elle des plus subtile.

Il n'y a donc aucun « pouvoir spirituel » venant de l'extérieur qui est légitime. Le prêtre, le pasteur, le rabbin, l'imam ou le maître ne peut exercer qu'un rôle d'éveilleur. Le ministre, le président, le roi, l'empereur, ne peut exercer qu'un rôle de protecteur et d'organisateur de la Cité. Le Christ dira : « Mais vous, ne vous faites pas appeler Rabbi, car un seul est votre enseignant, tandis que vous êtes tous frères.  En outre, n’appelez personne votre père sur la terre, car un seul est votre Père, le Céleste. Ne vous faites pas non plus appeler maître, car un seul est votre maître, le Christ. »(Matthieu 23 ; 8-10) 

Et Paracelse d'en tirer les conclusions qui s'imposent : « Un homme n'a pas, par principe, plus de pouvoir qu'un autre, l'un en a autant que l'autre. C'est pourquoi personne n'est maître du temple du savoir, personne n'est maître du corps, personne n'est maître de l'âme, excepté Dieu seul, excepté le Christ. Ainsi, comme personne n'est plus qu'un autre, qui déterminera qui doit être prêtre, curé, moine, ceci ou cela ? Personne n'ayant ce pouvoir, en cela tout homme est comme un autre dans les dons. Si celui-ci a le don de guérir, l'autre a le don de la sagesse. Lequel maintenant est maître de l'autre ? Ne sont-ils pas égaux, l'un par rapport à l'autre ? Si celui-ci a le pouvoir de lier, l'autre a le pouvoir de délivrer. Lequel est plus... ? Ils sont différents les uns des autres : la différence de l'un est d'enseigner et d'être docteur ainsi les autres ne le sont pas. Mais si l'un est différent de l'autre, il n'a pas pour autant plus de pouvoir ou il n'est pas plus, mais moins et l'autre aussi est moins. » (Paracelse, De re templi ecclesiastica).

 

Le maître est intérieur, c'est le Christ présent en chacun. Le seul pouvoir spirituel est celui qu'on acquiert individuellement, par volonté et par Grâce, sur nos passions, sur notre coeur et sur notre existence.

 

Les épreuves auquel Jésus se soumet, sa confrontation avec le Diable dans le désert, ont une portée initiatique. Elles ne sont pas une punition imposée par Dieu à l'humain Jésus mais un combat voulu par lui, une épreuve dont la résolution victorieuse va le renforcer en même temps qu'elle inaugure la victoire de l'Humanité sur le mal. Comme dans tous ses actes, de par le fait de sa nature humaine, l'action du Christ engage toute l'Humanité,ChristRoi.jpg c'est-à-dire chacun d'entre nous dans son individualité.

 

Les trois épreuves au désert sont trois épreuves qui attendent chaque croyant, tôt ou tard confronté à la nécessité de nourrir son esprit autant que son corps, de faire le discernement permettant de distinguer les pierres du pain, d'avoir une juste conception du Dieu d'Amour et de se dégager de la tentation de la coercition sur autrui et sur l'environnement... Ainsi l'Homme se renforce réellement, il devient libre, est couronné roi véritable et les anges le servent. 

Tag(s) : #Anges - Vertus & Esprit Chevaleresque

Partager cet article

Repost 0