Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

S’il m’est permis de puiser dans la culture populaire, j’aimerais citer le refrain de l’excellente chanson "Désenchantée" écrite en 1991 par la chanteuse Mylène Farmer qu’on ne présente plus :

 

« Tout est chaos
A côté
Tous mes idéaux : des mots abîmés...
Je cherche une âme, qui
Pourra m'aider
Je suis
D'une génération désenchantée, désenchantée »

 

Si je voulais citer ces mots, c’est qu’ils traduisent à mon sens « l’état d’âme » dans lequel se trouve une bonne partie des habitants de notre civilisation occidentale. 

Désabusée, déchantée, notre génération l’est certainement.  Errant comme des zombis en quête d’une nourriture qui jamais ne comble la faim, nous nous battons entre nous pour avoir les moyens d’acheter ce qui ne nous rendra pas forcément plus heureux. 

Comme des coquilles vides portées par le vent, nos contemporains errent dans une vie vide de sens.  Sans haut projet de société, sans projet d’âme individuel, la plupart sont perdus avant même d’avoir pénétré le labyrinthe.

 

Et pour cause on a viré l'Eglise et ses dogmes-prisons hypocrites, très bien.  Seulement, on a jeté le bébé de spiritualité avec l'eau du bain de l'institution.  Conséquence : sans plus de spiritualité ni de cathédrales à construire, l'Occident athée et matérialiste est suspendu par un fil au bord de "l'abîme du rien" et est pris du vertige du néant.
Dans ce cas, sans plus de sens spirituel à la vie, l'absurdité de l'existence mise en exergue, comment s'étonner que certains pètent les plombs et sombrent corps et âme dans la destruction d'eux même et des autres afin de se sentir exister ?

 

Et pour cause, on a viré la Nation, son racisme et son exclusivisme imbécile, très bien.  Seulement, plus de nation, plus d'identité ==> plus d'identité, plus de solidarité ==> plus de solidarité, ne reste plus qu'un individualisme abjecte à force d'être égotiste.  Comment s'étonner que, à tous les niveaux de la société, c'est le "moi-je" qui domine sans plus aucun respect pour la vie d'autrui ?
 

Et pour cause, on a viré la Morale et son caractère arbitraire, puritain et imposé, très bien.  Seulement, on a jeté le bébé de la droiture et des valeurs saines avec l'eau du bain pudibond.  Conséquence : un monde sans foi ni loi où le seul modèle de réussite, où la seule voie de transfiguration est l'argent, suprême idole se nourrissant de tous les sacrifices, sacrifices de sang y compris.  Comment s'étonner que certains pètent les plombs et soient prêt à tuer pour des sommes dérisoires alors qu'ils ne sont même pas dans le besoin ?!?!?!?!

 

Et pour cause, on a viré l'Impérialisme et la volonté de conquête au nom du respect des autres peuples, très bien.  Seulement, on se pétri de culpabilité et de déni de notre propre histoire allant jusqu'à n'éprouver plus aucune fierté pour nos valeurs judéo-chrétiennes et ne voulant même plus les défendre.
 

Alors gargarisé d'absurde existentiel, de néantisation spirituelle masochiste, anesthésié par le "bof" et le "à quoi bon", prisonnier d'un monde-jungle dont les règles lui échappent totalement, ne venant de nulle part et n'allant nulle part, n'ayant plus aucune force d'affirmation de sa culture, n'ayant pas de but noble vertical mais juste l'horizontal de sa survie, n'ayant pas de frères et soeurs avec lesquels construire mais des concurrents à écraser,  l'homme moyen né en Occident n'a plus qu'à se laisser porter par le torrent furieux d'une société sans âme et par les flux erratiques de sa propre psyché reliée aux pulsions les plus basses de son esprit névrosé. (à suivre...)

Tag(s) : #Lifestyle - Société & Ecologie

Partager cet article

Repost 0