Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Rezz Band est l'un des principaux groupes de rock chrétien. Véritable monument et inventeur de ce style de musique, le groupe mêle les sons rocks, blues, folk et hard rock depuis près de 30 ans, délivrant un message spirituel et engagé. Le morceau ci-dessous est l'un de leur plus beau, tant dans la mélodie que dans l'émotion qu'il dégage, tant dans la beauté poétique que dans les accents vrais d'une guitare pure et sincère.

 

 

 

 

 

Voici les paroles :

 

Empty promises, that were etched in stone
Scattered by the wind to places I have known
All the burning lamps by the window panes
Lit for their return, but they never came
I lose myself in deep regret
Still I hear a voice that I can't forget

Says: we will run where roses grow, our feet unbound at last
Laugh as morning dawns, the night forever passed
See the face of glory, feel the river flow
Hear the voice of God, and run where roses grow

Fading hope is gathered as the sky grows dim
Somewhere it's raining, but it's drought within
Out across the desert, was it fate or was it chance?
I saw clouds approaching where I took my stance

Hear the thunder rolling - can you hear the horn?
I'm climbing Jacob's ladder - up through the storm

Stand with me at the Mercy Seat
With mounds of ashes spread about my feet
You know who I am, all I think I know
See it in the marrow, buried deep in the bone
How is there no anger in the words I hear?
Only love and mercy, erasing every fear

 

Et pour ceux dont l'anglais n'est pas la tasse de thé, en voici une traduction libre :

 

Des promesses en l'air, qui ont été gravées dans la pierre

Dispersés par le vent aux endroits que j'ai connu

Toutes les lampes brûlant devant les fenêtres

Allumées pour leur retour, mais ils ne sont jamais revenus

Je me perds dans un regret profond

Lorsque soudain, j'entends une voix que je ne pourrai jamais oublier

 

Elle Dit : nous courrons où les roses grandissent, nos pieds déliés enfin

Des rires pareils à l'aube du matin, la nuit a pour toujours passé

Contemple le visage de gloire, sens la rivière couler

Entends la voix de Dieu et cours où les roses grandissent

 

La disparition de l'espoir devient la norme et le ciel devient terne

Quelque part il pleut, mais c'est la sécheresse à l'intérieur

A travers le désert, était ce le destin ou est-ce que c'était fortuit ?

J'ai vu des nuages s'approcher où je me trouvais

 

Entends le grondement du tonnerre - peux-tu entendre le son du cor ?

Je monte à l'échelle de Jacob – au-dessus de la tempête

 

Debout devant le Trône de Miséricorde

Avec les monticules de cendres à mes pieds

Toi, Tu sais qui je suis, tout ce que je pense, tout ce que je sais

Regarde dans ma moelle, scrute moi jusqu'aux os

Comment se fait-il qu'il n'y a aucune colère dans les mots que j'entends ?

Seulement un amour et une miséricorde, effaçant toutes les peurs

Tag(s) : #Art et Culture

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :