Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La-Force.jpgUne femme, d’un calme olympien maîtrise un lion qu’on devine déchaîné.  Vraisemblablement, la dame n’a aucun mal à venir à bout de l’animal furieux.  Qui est cette femme incarnant la Force dans toute sa majesté ? Et qu’est ce que la Force ?

 

Il existe deux types de force : la force illusoire, orgueilleuse et celle représentée par cette carte qui est la Force vraie, invincible.

 

La première, la force orgueilleuse est celle contre laquelle bon nombre de sages nous ont mis en garde, et ce d’une manière parfois très véhémente : Gardez-vous de l’orgueil et de l’égoïsme, sans quoi vous êtes perdus.  Rappelez-vous que vous n’êtes rien, que vous ne pouvez rien, que vous êtes moins que les autres, disait le maître Philippe de Lyon.

Et de fait, l’orgueil et l’égoïsme sont les parents de tous les vices mais aussi de véritables freins à l’illumination spirituelle.  La force illusoire est la force bêtement coercitive, qui domine avec destruction, qui écrase gratuitement, par plaisir pervers.  Qui n’a jamais rencontré de brute sans cervelle terrorisant les frêles premiers de classe dans la cour de récréation ou dans ces arènes modernes que sont les bureaux d’entreprise ? Et qui n’a jamais rencontré de ces personnes dont la fatuité n’a souvent d’égale que l’hypocrisie et la superficialité ?  Ecrasant tout sur leur passage, ces personnes arrivent parfois à de très hauts postes dans la société des hommes.  Elles se croient alors au sommet de leur force et ce sentiment ne fait qu’accentuer leur orgueil et les emmurer encore un peu plus dans une vision du monde dont elles sont le centre absolu.  Comme un mur qui se referme sur lui-même, marquant le commencement de leur propre néant, les égoïstes finissent par se fermer complètement à toute forme d’empathie et lorsqu’ils leur arrivent de participer à une œuvre quelconque de charité, c’est encore pour renforcer l’opinion extrêmement haute qu’ils ont d’eux-mêmes.  Ces personnes se croient fortes.  Pourtant elles sont d’une faiblesse totale.  Enfermées dans une vision fabriquée et fausse d’elle-même, devenues incapables de se remettre en question et d’évoluer, elles sont désormais prisonnières d’un ego cristallisé.  Et derrière les murs de cette prison intérieure et dorée, plus aucun rayon de soleil divin ne vient éclairer leur âme, leur cœur est devenu de pierre.  Cette fausse force, cette force d’apparence mais qui n’est en réalité que la dureté de l’égoïsme est, en vérité, une faiblesse majeure, un handicap profond sur le chemin de l’évolution spirituelle car elle enferme plutôt qu’elle libère, car elle est le signe d’un manque de force vraie.

 

La Force Vraie est bien une qualité nécessaire à acquérir sur le chemin de l’éveil spirituel.

La Force est tellement importante que la lame du tarot qui la représente est la onzième et ouvre de ce fait un nouveau cycle. 

La Force Vraie est indissociable de l’humilité, qui est « regard vrai posé sur soi et le monde ».  En effet, la Force est avant tout la capacité à évoluer, la capacité à cheminer vers Dieu, à marcher sur le chemin.  Or, pour se faire, pour pouvoir lancer la dynamique d’évolution animique, il faut se voir tel que l’on est, il faut avoir la Force de porter sur soi un regard perçant, sans sévérité outrancière mais aussi sans concession aucune.  En portant ce regard sur soi, on prend conscience, sans peur ni culpabilisation de nos scories.  Première étape de l’alchimie spirituelle qui purifiera notre âme la faisant devenir pareille à du cristal reflétant les rayons du soleil divin.

Ensuite, quittant notre point de vue étriqué, voyant l’Univers comme il est réellement, nous prenons conscience de notre condition humaine et, mesurant l’immensité infinie qui nous sépare de Dieu, nous ne pouvons pas faire autrement que de Lui tendre la main et de l’appeler à notre secours.  Cet appel, venu du tréfonds de l’âme, est la condition essentielle pour notre réintégration au sein de la Divinité.  Car Dieu, Amour absolu, y répondra toujours, jetant des arcs-en-ciel et nous faisant franchir l’abîme qui nous sépare du Royaume des Cieux.  Ce n’est qu’à cet instant de notre évolution que notre véritable nature se révèle dans sa splendeur. (à suivre…)

Tag(s) : #Art et Culture

Partager cet article

Repost 0